Accueil / National / Après son hospitalisation en Espagne : le président sahraoui en convalescence à Alger

Après son hospitalisation en Espagne : le président sahraoui en convalescence à Alger

Le président sahraoui, Brahim Ghali est arrivé mercredi, très tôt le matin, à Alger après son admission dans un hôpital espagnol, son staff médical ayant estimé que son hospitalisation n’étant plus nécessaire, a indiqué l’ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Taleb Omar.

Dans une déclaration à l’APS, l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a expliqué que le président Brahim Ghali est arrivé à Alger, mercredi vers 3 heures du matin en provenance d’Espagne afin de poursuivre sa convalescence.

D’autre part, l’ambassadeur a indiqué que l’état de santé du président Ghali est en constante amélioration, ce qui ne nécessite plus son hospitalisation en Espagne. Le diplomate a exprimé sa satisfaction quant à l’amélioration de l’état de santé du président Ghali attirant l’attention sur “l’échec de la propagande marocaine qui a tenté de porter atteinte à la lutte du peuple sahraoui en prenant pour cible l’un de ses symboles”.

Mardi, le président sahraoui a répondu volontairement aux questions d’un juge espagnol après une plainte portée contre lui pour de présumés “crimes de guerre”.

La Haute Cour d’Espagne a annoncé, le jour même, qu’il n’y avait pas lieu d’engager des poursuites contre le président sahraoui Brahim Ghali, le dossier d’accusation n’étant pas étayé par des preuves tangibles.

De son côté, le représentant du Front Polisario en Europe et auprès de l’Union européenne, Abi Bouchraya El Bachir a indiqué, dans une déclaration à l’APS, que le président sahraoui avait quitté l’Espagne afin de poursuivre ses soins complémentaires en Algérie.

Il a précisé que l’équipe médicale du président Ghali a jugé que son état de santé était “en constante amélioration”, ajoutant qu’il n’y avait plus de raison de prolonger son hospitalisation.

Le président sahraoui avait été admis, le 18 avril dernier, à l’hôpital San Pedro de Logrono, en Espagne, après avoir contracté le Covid-19.

Tebboune se rend au chevet du président sahraoui

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en compagnie du chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, s’est rendu hier au chevet du président sahraoui, Brahim Ghali, admis tôt le matin à l’hôpital militaire Mohamed Seghir Nekkache de Ain Naadja à Alger. “Notre visite est un devoir. Votre comparution devant la justice espagnole a montré (au monde) que la République arabe sahraouie est une République de droit respectueuse de la loi”, a déclaré le chef de l’Etat.

“Le respect de la loi et de la justice est la marque des militants et des révolutionnaires”, a soutenu le président de la République, soulignant que “les Sahraouis qui réclament la justice ne sauraient s’y soustraire”.

Le président de la République a saisi l’occasion pour exprimer ses remerciements aux autorités espagnoles pour les efforts consentis, de l’accueil réservé au président sahraoui et des soins “si délicats” qui lui ont été prodigués.

De son côté, le président sahraoui a exprimé sa gratitude au Président Tebboune, affirmant qu’il se trouve actuellement dans de bonnes conditions en Algérie, physiquement et moralement”, et que son état de santé est en “nette amélioration”.

Quant à sa comparution devant la Justice espagnole, M. Ghali a déclaré “nous demeurons des militants, où que nous soyons et en toutes circonstances. La justice constitue un des piliers de notre lutte”, et l’Algérie demeurera, a-t-il dit, “digne et fière “.

Synthèse : Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Corruption : marché suspect entre Mobilis et un consortium algéro-étranger

•             Trois individus placés en détention et quatre autres sous contrôle judiciaire Le juge d’instruction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *