Accueil / Economie / Novo Nordisk Algérie : 2,5 millions  de stylos à insuline algériens seront exportés vers l’Arabie Saoudite

Novo Nordisk Algérie : 2,5 millions  de stylos à insuline algériens seront exportés vers l’Arabie Saoudite

Avec ses deux sites de production dont l’un est situé à Tizi Ouzou et l’autre à Boufarik, l’entreprise danoise ambitionne de faire de l’Algérie en 2025 un leader en matière d’exportations d’insuline et de metformine, en exportant ses produits vers la Tunisie, la Libye et l’Egypte, avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 25 millions d’euros.

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a supervisé, ce dimanche sur le site  industriel de Novo Nordisk à Boufarik (province de Blida), le lancement de la première opération d’exportation de stylos à insuline vers le Royaume d’Arabie Saoudite.

Dans un discours  prononcé à cette occasion, en présence du président du Conseil algérien de renouveau économique (CREA), Kamal Moula, de l’ambassadrice du Danemark en Algérie, Mme Katrine From Hoyer, et des autorités locales, il a précisé que cette cargaison, qui sera délivrée en trois étapes,  comprend 2,5 millions de stylos à insuline pour un montant estimé à 11 millions d’euros. Elle est totalement en phase avec la politique de diversification de l’économie nationale et de promotion des exportations à laquelle a appelé le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le ministre a apprécié les efforts déployés par l’entreprise danoise qui, selon lui, «a su s’implanter dans un pays où il est très difficile de se positionner dans le domaine de la médecine, d’une part, et remporter le pari de fournir différents types de produits de l’insuline au profit des diabétiques en Algérie et leur épargner le problème de la pénurie de médicaments qui existait auparavant ».

«Pour la première fois au cours du mois de Ramadan, le problème de la pénurie d’insuline ne s’est pas posé en Algérie, grâce aux efforts de tous les producteurs d’insuline, comme Novo Nordisk et d’autres », s’est-il félicité. Et à M.Aoun de rassurer les Algériens sur la qualité produite localement, en assurant que «l’insuline fabriquée en Algérie, en général, est d’une qualité incontestable, malgré ce qui s’est dit ». Ne s’arrêtant pas là, il a lancé qu’au cours de l’année 2024 et dans les années à venir, «aucune pénurie d’insuline, quel qu’elle soit, ne sera enregistrée, conformément aux obligations des producteurs».

«L’Algérie dispose actuellement d’un stock suffisant pour une durée de 6 mois, pour un certain nombre de types d’insuline, au niveau des producteurs, et d’un stock similaire au niveau des centres de distribution », a-t-il rassuré, en appelant les responsables de l’entreprise danoise à  redoubler d’efforts,  de passer à l’étape « qualité » et d’aller à la recherche d’autres marchés étrangers pour contribuer à la réduction de la facture des importations et promouvoir les exportations.

De son côté, la directrice générale de Novo Nordisk Algérie, Malika Derghal, a affirmé que le produit national contribue à la souveraineté sanitaire et industrielle de l’Algérie en assurant la continuité d’approvisionnement des patients algériens, soulignant que la production locale “est conforme aux normes de qualité les plus élevées”. Elle a révélé que l’entreprise, avec ses deux sites de production dont l’un est situé à Tizi Ouzou et l’autre à Boufarik, aspire à faire de l’Algérie en 2025 un leader des exportations d’insuline et de metformine, en exportant ses produits vers la Tunisie, la Libye et l’Egypte, avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 25 millions d’euros.

La société danoise a déjà exporté, en novembre 2023, depuis son site de production de Tizi Ouzou, la première cargaison de metformine vers la Libye. Mme Derghal a indiqué que la contribution de Novo Nordisk au développement du système de santé en Algérie «se poursuivra grâce aux traitements modernes et innovants que nous proposons dans les domaines du diabète, de l’obésité et des maladies rares, ainsi qu’aux initiatives citoyennes».

Le site de production de Boufarik, inauguré en janvier 2023, est spécialisé dans la fabrication de stylos à insuline Flexpen, tandis que le site de production de Tizi Ouzou, devenu opérationnel en 2006, fabrique des formes sèches d’antidiabétiques oraux.

Synthèse : Ali.C

A propos LA NATION

Voir Aussi

Une enquête de L’ONS dévoile le salaire moyen des algériens

Le salaire moyen en Algérie est de 42.800 dinars, a révélé L’Office national des statistiques …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *