Accueil / International / France : Une jeune Algérienne remporte le concours des reportages du quotidien « Libération »

France : Une jeune Algérienne remporte le concours des reportages du quotidien « Libération »

Une jeune Algérienne a décroché cette semaine le premier prix du concours de reportages et de dessins lancés par le quotidien français « Libération », en association avec le festival du Grand Bivouac d’Albertville. Thalsa-Thiziri Mekaouche a remporté le premier prix grâce à un long texte sur la journée du 22 février 2019, coïncidant avec le déclenchement du mouvement de contestation, Hirak, dans la capitale, Alger

La jeune Thalsa a remporté ce prix réservé aux moins de 30 ans grâce à un reportage sur le premier jour du Hirak à Alger. Avec force détails et avec un style narratif plein d’éléments descriptifs et de ressentis, la jeune Algérienne a décrit la journée du 22 février d’une façon qui fait sentir au lecteur qu’il y est. Qu’il assiste en direct à la naissance du Hirak.

« Cela commence par des bruits sourds. Un battement léger, à peine audible, un crépitement dans le lointain. L’aube naissante retient son souffle. […] Peu à peu, sans qu’on n’y prenne garde, la rumeur enfle, gronde. Des voix encore indistinctes entonnent les débuts d’un chant révolutionnaire. […] Elles pénètrent les esprits et les cœurs jusqu’à devenir une mélodie entêtante qui n’en finit plus de résonner, impossible à ignorer. De foyer en foyer, les mots roulent et tambourinent. Le jour se lève », écrit Thalsa-Thiziri Mekaouche dans ses premières lignes, pour décrire l’atmosphère régnant à Alger avant le déclenchement de la Révolution du sourire.

Le jury de cette nouvelle édition du concours « Libération Grand Bivouac » n’a pas tari d’éloges sur la jeune auteure et son reportage intitulé « Algérie : 22 février ». Réunis virtuellement pour sélectionner les lauréats, ils ont été unanimes en faveur du texte de l’Algérienne. « Des phrases qui claquent. Une foule qui gronde. Un style qui s’envole. Le mot “liberté” mille fois répété », écrit Fabrice Drouze, un responsable de Libé qui est également membre du jury.

A noter que le deuxième prix dans la catégorie des reportages a été décerné à Lucille Testard de Marans pour son texte « Regarde, regarde », que le jury considère comme « un beau texte, tout en poésie et subtilité ». Et c’est Morgane Bojuc qui a décroché la troisième place avec son texte  « Emportée par la foule ».

Selon Fabrice Drouze, des voyages pour deux personnes seront offerts aux lauréats de cette nouvelle édition du concours. Tous les finalistes (vingt sur une centaine de participants) auront également droit à des formules d’abonnement au quotidien Libération.

Par Aylan Afir

Source : Observalgérie

A propos NaTIon

Voir Aussi

Responsable Russe : possibilité de fabrication du vaccin (Sputnik V) en Algérie et en Egypte

Le Directeur général du Fonds souverain russe des investissements  directs Kirill Dmitriev a déclaré lors de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *