Accueil / International / Négociations pour un cessez-le feu à Ghaza : une délégation de Hamas lundi au Caire

Négociations pour un cessez-le feu à Ghaza : une délégation de Hamas lundi au Caire

Une délégation du mouvement de la résistance islamique Hamas est attendue ce lundi au Caire dans le cadre d’une tentative des intermédiaires de relancer les négociations en vue d’un cessez-le feu à Ghaza.

Le Hamas a annoncé, samedi, « étudier » une contre-proposition israélienne en vue d’une trêve dans les combats à Gaza associée à la libération d’otages, au lendemain de l’arrivée en Israël d’une délégation de médiateurs égyptiens pour tenter de relancer les négociations dans l’impasse.

« Aujourd’hui, le Hamas a reçu la réponse officielle à notre position qui avait été remise aux médiateurs égyptiens et qataris le 13 avril », a déclaré le numéro deux de la branche politique du groupe palestinien pour Gaza, Khalil Al-Hayya. « Le mouvement étudiera cette proposition et soumettra sa réponse une fois son étude terminée », a-t-il ajouté dans un communiqué publié le même jour.

Le Hamas avait précédemment insisté sur un cessez-le-feu permanent, une hypothèse rejetée par Israël, qui insiste plutôt sur une pause de plusieurs semaines dans les combats. Les détails de la contre-proposition de l’Etat hébreu n’ont pas filtré mais la presse israélienne a évoqué plus tôt cette semaine la libération possible, dans un premier temps, de 20 otages considérés comme des « cas humanitaires».

Rafah intensément bombardé

Le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza s’est alourdi à 34.454 martyrs depuis le 7 octobre dernier, ont indiqué hier les autorités sanitaires palestiniennes.

Selon les mêmes sources, citées par l’agence palestinienne de presse, Wafa, 77.575 Palestiniens ont également été blessés, alors que des centaines d’autres se trouvaient encore sous les décombres et sur les routes.

En 24 heures, l’armée de l’occupation sioniste a commis sept massacres contre des familles palestiniennes à Ghaza, faisant 66 martyrs et 138 blessés, ont-elles ajouté.

En dépit des craintes et des appels à la retenue de la communauté internationale, l’entité sioniste se préparait toujours, à lancer une offensive terrestre à Rafah, ville du sud de la bande de Gaza où s’entassent un million et demi de Palestiniens, pour beaucoup dans des camps de tentes, sans eau ni électricité.

Des responsables d’hôpitaux à Rafah ont déclaré que des bombardements avaient fait plus d’une dizaine de morts dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27 avril.

Ailleurs dans la ville, des personnes ont fouillé les décombres des maisons qui, selon un jeune témoin sur place, ont été « bombardées sans avertissement ».

Cisjordanie : deux jeunes Palestiniens tués près de Jénine

Deux Palestiniens ont été abattus par des soldats israéliens près d’une base militaire à l’entrée de Jénine, ville de Cisjordanie, a annoncé, samedi, l’armée israélienne, affirmant que ses soldats avaient répliqué à des tirs. L’Autorité palestinienne a, elle, annoncé dans un communiqué « le martyr de Mustapha Sultan Abed (21 ans) et Ahmad Muhammad Shawahneh (20 ans), tombés sous les balles de l’occupant, la nuit dernière à Jénine ».

Jénine, qui abrite l’un des camps de réfugiés les plus peuplés et pauvres des territoires palestiniens, est un bastion de groupes armés luttant contre l’Etat hébreu, qui occupe la Cisjordanie depuis 1967. Ces derniers mois, l’armée israélienne a conduit plusieurs opérations à Jénine et dans ses environs, pour démanteler « des cellules terroristes ».        

Le Hamas a diffusé, samedi, une vidéo montrant deux prisonniers israéliens.

Filmées assises sur une chaise devant un mur blanc, ces deux prisonniers se présentent comme étant Keith Siegel, 64 ans, et Omri Miran, 47 ans. Le Forum des familles d’otages israéliens a confirmé leur identité.

Cette nouvelle vidéo n’est pas datée, mais Omri Miran affirme être aux mains du Hamas depuis 202 jours. Son 202e jour de captivité correspond à jeudi dernier.

Peu après la diffusion de la vidéo, des manifestants se sont rassemblés à Tel-Aviv, réclamant au gouvernement de Benyamin Nétanyahou un accord pour la libération des otages. Parmi eux, le père de M. Miran qui a demandé au Hamas de « prendre une décision maintenant ».

Mahmoud Abbas et des dirigeants internationaux à Riyad

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et plusieurs dirigeants internationaux se rendront à Riyad, en Arabie saoudite, cette semaine pour des discussions en vue d’un accord de paix dans la bande de Gaza, en marge d’une réunion du Forum économique mondial.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, participera aux réunions dans la capitale saoudienne aux côtés de dirigeants régionaux, dont le premier ministre du Qatar, le ministre des affaires étrangères de l’Arabie saoudite, le prince héritier d’Oman et des responsables bahreïnis, a précisé M. Brende.

R.I

A propos LA NATION

Voir Aussi

Crimes de guerre et crimes contre l’humanité : le procureur de la CPI réclame un mandat d’arrêt contre Netanyahu 

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a réclamer ce lundi un mandat d’arrêt …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *