Accueil / National / Situation pandémique en Algérie : le gouvernement prend de nouvelles mesures restrictives

Situation pandémique en Algérie : le gouvernement prend de nouvelles mesures restrictives

Le gouvernement a décidé de suspendre tous les regroupements du secteur de la jeunesse et reporter toutes les compétitions sportives, à travers le territoire national et ce, jusqu’à nouvel ordre, en raison de la propagation de l’épidémie du coronavirus.

Lundi, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a décidé de reconduire les mesures du dispositif de protection et de prévention contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19) pour une durée de dix (10) jours, à compter d’hier, a indiqué lundi un communiqué des services du Premier ministre.

Le Gouvernement, qui a pris la mesure d’interdire jusqu’à nouvel ordre, la tenue de tous les séminaires et rencontres, appelle aussi les citoyens à éviter tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements.

 Concernant l’évolution de la situation pandémique en Algérie, le communiqué du Premier ministère «rappelle que le nombre de contaminations enregistré ces derniers jours dépasse celui enregistré au pic de la troisième vague de cette épidémie, ce qui témoigne de la gravité de la situation qui risque de mettre en grande difficulté nos structures hospitalières, lesquelles pourraient atteindre un seuil de saturation. De même, que ce rythme de propagation pourrait induire un fort impact sur notre population et chez les personnes les plus vulnérables, particulièrement les personnes non encore vaccinées.»

En revanche, le ministre de la Santé semble moins alarmé que son Premier ministre. Lors d’une réunion, par visioconférence, avec les directeurs de la santé il a «appelé à combattre les rumeurs et les fakenews relayées sur les réseaux sociaux, estimant que celles-ci visent à semer “le doute et la confusion au sein de la société”.

De leur côté, les directeurs de la santé de wilayas, ont affirmé que la situation pandémique “a connu une certaine stabilité, en sus de la disponibilité de tous les moyens matériels et humains, notamment les médicaments nécessaires”, a rapporté l’agence APS.

Sur un autre registre, le communiqué du Premier ministre relève que «la majorité des cas d’hospitalisation et de décès sont observés chez les sujets non vaccinés et exhorte, à ce titre, les citoyennes et les citoyens à participer massivement aux campagnes de vaccinations lancées au niveau de l’ensemble du territoire national.»

Ainsi, la lenteur de la campagne de vaccination hante les pouvoirs publics au plus haut point. Une 4e campagne a été lancée durant laquelle le gouvernement espère rattraper le retard. Il y a lieu de souligner que des millions de doses de vaccin anti-Covid dorment dans les frigos de l’institut Pasteur et les hôpitaux et qu’une bonne partie risque d’être détruite vers la fin du mois de mars prochain.

Aziz T.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Présidentielle du 7 septembre : Laagab appelle à la mobilisation pour assurer une couverture médiatique professionnelle

Le ministre de la Communication, Mohamed Laagab, a appelé, mardi à Alger, les médias à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *