Accueil / Economie / Production de semences de blé : Sonatrach crée un pôle d’excellence à Gassi Touil

Production de semences de blé : Sonatrach crée un pôle d’excellence à Gassi Touil

Le Groupe Sonatrach a couvert, en 2023, l’ensemble de la demande intérieure en cette matière  « avec plus de 320 000 tonnes d’urée».

Le fleuron national des hydrocarbures, Sonatrach, ne s’occupe pas seulement du pétrole et du gaz mais aussi de l’agriculture, notamment dans le sud du pays. Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arab a fait part,  dans une allocution prononcé hier à Adrar lors de la rencontre nationale sur l’investissement agricole dans le Sud, la création d’un « pôle d’excellence de production de semences de blé au niveau des wilayas d’Adrar et de Ouargla à travers l’implantation d’une ferme agricole à Gassi Touil, sur une superficie de 160 hectares». Selon  le ministre, ce projet «s’inscrit dans un plan de travail visant à développer de nouvelles variétés», tout en partageant « les expériences et les connaissances avec les agriculteurs locaux ». Le groupe Sonatrach contribue, a ajouté M.Arkab, au programme de développement agricole lancé par l’Etat, notamment en ce qui concerne l’agriculture du sud, à travers sa filiale « Agro-Alimentaire Activité (3A-SPA)». Côté engrais,  le Groupe Sonatrach a couvert, en 2023, l’ensemble de la demande intérieure en cette matière  «avec plus de 320 000 tonnes d’urée». En outre, la Sonatrach a signé plus de 120 accords-cadres avec le Groupe Industriel Engrais et Produits Phytosanitaire, Asmidal, pour approvisionner en  engrais les opérateurs privés. Promesse est faite par M.Arkab de poursuivre les efforts pour fournir de « l’énergie à tous les agriculteurs.

L’apport du secteur de l’énergie et des mines à l’agriculture ne s’arrête pas là et ne concerne pas la seule Sonatrach. Même la Sonelgaz est mise à contribution pour le développement de ce secteur-clé de l’économie nationale. Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a indiqué que 42000 investisseurs agricoles ont été raccordés au réseau d’électricité jusqu’en septembre 2023, non sans promettre que  la société Sonelgaz poursuivra les opérations de raccordement dans toutes les régions du pays.  «Le raccordement des investissements agricoles au réseau d’électricité est l’une des priorités du gouvernement », a-t-il martelé, en précisant que son secteur «offre plusieurs facilités à travers le Groupe Sonelgaz pour accélérer le processus de raccordement». Selon lui, le secteur de l’Energie et des Mines contribue «au soutien et au développement du secteur agricole» avec, à la clé,  l’alimentation de  «diverses activités agricoles » et la fourniture de l’énergie «dans toutes ses variantes». Mieux, la Sonelgaz a facilité au maximum les procédures pour permettre aux agriculteurs de bénéficier de l’énergie électrique. Le ministre a, d’ailleurs, rappelé que la Sonelgaz effectue cette opération de raccordement sur «simple présentation autorisation des autorités agricoles» et le payement «des frais de raccordement échelonnés sur une période de 3 ans».

S.A.K

A propos LA NATION

Voir Aussi

SAFEX : ouverture de la 18e édition du Salon international de la pharmacie en Algérie

La 18ème édition du Salon international de la pharmacie en Algérie (Siphal 2024) a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *