Accueil / Economie / Partenariat/Algérie-Chine : une usine pour la fabrication des wagons ferroviaires en Algérie

Partenariat/Algérie-Chine : une usine pour la fabrication des wagons ferroviaires en Algérie

Un accord pour la construction d’une usine de production de wagons à « grande échelle » a été signé par la Société algérienne de transport des produits énergétiques (STPE), la China civil engineering construction corporation (CCECC) et la CRRC Yangtze, Lit-on dans un communiqué de la CCECC publié aujourd’hui.

L’accord a été signé en marge de la dernière visite du président de la République Abdelmadjid Tebboune  en Chine (17 – 21 juillet).

L’usine en question sera dotée d’une capacité de production de 2000 wagons « et autres matériels roulants ferroviaires par an, et fournira également des services d’entretien pour le parc ferroviaire national algérien », indique le communiqué.

Le lieu où sera implantée l’usine de fabrication de wagons ainsi que le montant de l’investissement n’ont pas été précisés dans le communiqué. L’usine pourrait être construite à Annaba, à Oran ou dans le sud de l’Algérie qui, selon le communiqué de la CCECC, sont les options potentielles.

Le projet est conforme aux instructions du président de la République Abdelmadjid Tebboune qui avait appelé à la construction d’une industrie ferroviaire en Algérie.

Avec un taux d’intégration industrielle qui pourrait atteindre de 25 à 35%, le projet inclut « un transfert technologique significatif de la Chine à l’Algérie, avec l’intention de produire localement certaines pièces de rechange ».

La CCECC et la CRRC Yangtze, les deux partenaires choisis pour la construction de l’usine de fabrication de wagons en Algérie, sont des leaders mondiaux dans le domaine de l’industrie ferroviaire.

« La CCECC est présente dans 110 pays et a une forte présence en Afrique », indique le communiqué.

Au-delà du marché algérien, le projet cible le marché africain où la demande est très forte en matière de matériel roulant ferroviaire.

Le projet pourrait également contribuer à la lutte contre la désertification grâce aux solutions innovantes de la CCECC « notamment dans la construction de voies ferrées dans des régions désertiques ».

Synthèse : R.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *