Accueil / International / Les agences de l’ONU : mise en garde contre une “explosion” du nombre d’enfants martyrs

Les agences de l’ONU : mise en garde contre une “explosion” du nombre d’enfants martyrs

Plusieurs agences des Nations unies ont averti que la pénurie alimentaire alarmante, la malnutrition généralisée et la propagation rapide des maladies sont des facteurs susceptibles de conduire à une “explosion” du nombre d’enfants martyrs dans la bande de Ghaza, en proie à des agressions sionistes dévastatrices depuis plus de quatre mois, a rapporté mardi l’agence de presse Wafa. Les agences des Nations unies ont déclaré lundi que la nourriture et l’eau potable étaient devenues “très rares” dans l’enclave palestinienne assiégée et que presque tous les jeunes enfants souffraient de maladies infectieuses. Ted Chaiban, directeur exécutif adjoint du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), a déclaré que Ghaza est sur le point de connaître “une explosion des décès d’enfants évitables, qui pourrait doubler le niveau déjà insupportable de mortalité infantile”. Au moins 90% des enfants de moins de cinq ans à Ghaza sont touchés par une ou plusieurs maladies infectieuses, selon un rapport publié par l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme alimentaire mondial (PAM). 70% avaient eu la diarrhée au cours des deux dernières semaines, soit une multiplication par 23 par rapport à 2022.

De son côté, Mike Ryan, chargé des situations d’urgence à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré :”La faim et la maladie forment une combinaison mortelle”, avant d’ajouter: “Les enfants affamés, faibles et ceux qui souffrent de traumatismes psychologiques graves sont plus vulnérables aux maladies.

Les enfants malades, en particulier ceux qui souffrent de diarrhée, ne peuvent pas bien absorber les nutriments”. Selon une évaluation des Nations unies, plus de 15 % des enfants de moins de deux ans, soit un sur six, souffrent de “malnutrition aiguë” dans le nord de Ghaza, et sont presque totalement privés d’aide humanitaire. Les agences des Nations unies ont également averti que “ces données ont été collectées en janvier et que la situation actuelle est probablement plus grave”.

Depuis le 7 octobre 2023, les forces d’occupation sionistes mènent une agression dévastatrice contre la bande de Ghaza qui a fait 29.092 martyrs et 69.028 blessés, des enfants et des femmes pour la plupart, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent et d’une destruction massive des infrastructures, selon les autorités palestiniennes et les Nations unies. 

R.I

A propos LA NATION

Voir Aussi

Agression sioniste contre Ghaza : conditions humanitaires plus que “catastrophiques”

L’agression sioniste contre la bande Ghaza entre dans son septième mois. Le bilan de l’agression …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *