Accueil / International / La composition du prochain gouvernement attendue aujourd’hui

La composition du prochain gouvernement attendue aujourd’hui

Tunisie

Le prochain gouvernement tunisien, un exécutif de coalition, devrait être connu aujourd’hui, après une ultime réunion samedi des quatre partis de la colaition et le chef de gouvernement désigné, Habib Jemli, par le président Kais Saied.

“La composition du prochain gouvernement sera annoncée la semaine prochaine”, indique t-on samedi à Tunis à l’issue de la réunion de la coalition quadripartite (Ennahdha, le Courant démocrate, Echaab et Tahya Tounès) qui a permis de progresser dans les concertations et de se mettre d’accord sur tous les points, a déclaré samedi en fin d’après-midi le chef du gouvernement désigné Habib Jemli.

Il a expliqué dans une déclaration de presse à l’issue d’une réunion de près de trois heures, que les quatre partis consulteront dimanche leurs structures avant de proposer des noms lundi prochain lors d’une nouvelle réunion consacrée aux candidatures pour les postes ministériels.

  1. Habib Jemli a souligné avoir demandé aux partis concernés de proposer trois noms dont une femme pour chaque portefeuille ministériel.

Sur un autre plan, Habib Jemli a ajouté que près de la moitié des membres du prochain cabinet seront des indépendants, mettant en avant son droit de veto contre un candidat, ajoutant que la nomination à la tête des départements à caractère économique, financier ou technique relève, strictement, de ses compétences. Il a indiqué avoir passé en revue des noms concernés par ces postes avec les représentants des partis participant à la réunion à l’instar de Rached Ghannouchi, Mohamed Abbou, Zouhair Maghzaoui et Youssef Chahed.

Il a précisé que le prochain gouvernement sera “un cabinet solide et bénéficiant d’un large soutien politique”.

Enfin, Habib Jemli, selon l’agence TAP, informera le président de Tunisien de la composition du gouvernement ainsi que des propositions relatives aux postes des ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Des postes qui sont, selon la Constitution tunisienne, désignés par le président.

La veille vendredi, Habib Jemli avait affirmé que “la coalition au pouvoir commence à se dessiner”, notant qu’il existe un “consensus important” entre les quatre partis, qui ont participé à une réunion vendredi à Tunis (Ennahdha, le Courant Démocrate, Echaab et Tahya Tounes.

Lors d’une brève conférence de presse au terme de la réunion avec les dirigeants des quatre partis, M. Jemli a qualifié la réunion de “point culminant” d’un précédent processus de négociations avec ces partis sur la possibilité de participer au gouvernement.

“J’ai perçu des positions positives des partis présents à la réunion, et une prise de conscience de la nécessité de travailler pour trouver des solutions à la situation économique et sociale”, a-t-il ajouté, expliquant que la réunion avec le quatuor “a abordé le contenu du pacte politique du gouvernement et les principaux axes de son programme”.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Iran : le président Raïssi entame une visite officielle au Pakistan

Le président iranien Ebrahim Raïssi a entamé ce lundi une visite officielle au Pakistan pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *