Accueil / Economie / Installation de Rédha Tir au poste de président

Installation de Rédha Tir au poste de président

Conseil national économique et social (CNES)

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a présidé, hier à Alger, la cérémonie d’installation de Rédha Tir au poste de président du Conseil national économique et social (CNES), en remplacement de Mohamed Seghir Babes, décédé en 2017.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie d’installation, M. Djerad a affirmé que la relance du CNES et sa mission constitutionnelle dont il est investi en tant qu’institution de la bonne gouvernance nouvelle du développement contribuera, assurément, à l’édification d’une Algérie nouvelle sur la base de la triptyque: développement humain, transition énergétique et économie du savoir et du numérique, représentant un large espace pour la concertation et le dialogue constructif afin de trouver des réponses collectives et innovantes aux grandes questions de développement du pays.

De son côté, le nouveau président du CNES, M. Rédha Tir a indiqué que cette institution consultative, créée en 1968, constitue un outil de soutien de la décision publique et d’ouverture sur les libertés économiques, collectives et individuelles et d’éclairage de l’opinion publique pour davantage d’adhésion aux politiques publiques.

Le Conseil des ministres a approuvé, lors de sa réunion de dimanche, présidée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, la nomination de M. Rédha Tir à la tête du CNES. La présidence du CNES est restée vacante depuis le décès de Mohamed Seghir Babes le 7 mars 2017.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Gaz naturel : l’Algérie vise une production de 200 milliards m3 d’ici 2029

L’augmentation de la production des hydrocarbures dans les années à venir est d’une grande importance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *