Accueil / National / Décès d’un jeune du botulisme à Constantine : un lot de thon en conserve retiré du marché

Décès d’un jeune du botulisme à Constantine : un lot de thon en conserve retiré du marché

L’affaire du décès d’un jeune de botulisme à Constantine n’a pas été sans suite. Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a annoncé, mardi 22 août, le retrait immédiat d’un lot de thon en conserve suite à l’enregistrement d’une intoxication alimentaire au niveau de la commune d’El Khroub (wilaya de Constantine). «Suite à l’enregistrement d’une intoxication au niveau de la commune d’El Khroub, à Constantine, causée par la consommation de thon en conserve, il a été décidé de retirer immédiatement le lot concerné du marché par mesure de précaution, conformément aux procédures en vigueur», précise le ministère. Le ministère n’a pas précisé si des sanctions seront prises contre l’entreprise productrice du thon en conserve.

Malheureusement, la personne victime de cette intoxication, un jeune de 22 ans de wilaya Constantine, est décédée mardi 22 août et c’est l’Association Himayatec, à l’origine de cette affaire, qui a annoncé la nouvelle du décès sur sa page Facebook.  La victime est sa mère ont consommé, il y a deux semaine, du concentré thon qui s’avère être impropre à la consommation.  « Nous avons appris  la nouvelle du décès du patient B.A,  un jeune de 22 ans qui est admis  au service de réanimation médicale du CHU de Constantine, des suites du botulisme après avoir consommé une boîte de conserve de thon », a annoncé  cette association, en précisant que les analyses effectuées par le laboratoire de Pasteur ont  confirmé la présence de la bactérie provoquant le botulisme dans le thon consommé par les deux victimes.. Ne comptant en rester là, l’association Himayatec a fait part de son intention de déposer plainte contre le producteur du thon avarié, entreprise Atun Maratun.

Dans un communiqué publié mardi sur sa page Facebook, celle-ci s’est dite victime d’un complot et a dénoncé de « fausses informations » visant à semer des doutes sur la qualité de son produit. «À l’heure actuelle, il n’y a aucune certitude sur la nature du produit alimentaire à l’origine des deux cas de botulisme ».  Après une enquête menée par cette entreprise, le document des analyses menées sur la boite de thon publié sur les réseau sociaux n’ « est pas conforme »., selon elle.  Après avoir rassuré ses clients quant à la bonne qualité de ses produits vendus sur le marché, l’entreprise s’est montrée très optimiste quant à l’issue de cette affaire, avant d’asséner : «la vérité sur le complot éclatera prochainement dans les couloirs de la justice».  

Ali Chikhi

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *