Accueil / National / Corruption : Hocine Necib officiellement sous les verrous

Corruption : Hocine Necib officiellement sous les verrous

Après que l’information a fleuri ces derniers jours sur la toile et présentée avec des précautions de style par certains médias, le placement sous mandat de dépôt de l’ex-ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a été officiellement confirmée mercredi par le Parquet d’Alger.

Le juge d’instruction au pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) l’emprisonnement préventif de l’ancien membre du gouvernement pour sous des accusations de corruption, lorsqu’il était responsable du secteur.

Hocine Necib avait occupé plusieurs postes dont celui de ministre des Ressources en eau entre 2012 et 2015 puis 2017 et 2019.

Il rejoint ainsi Arezki Baraki qui a, lui aussi, été à la tête du secteur avant son incarcération, le 17 juin dernier, pour des affaires similaires. Le prévenu est poursuivi pour corruption alors qu’il était directeur général de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) de 2015 jusqu’à janvier 2020. Il avait en charge le portefeuille ministériel des ressources en eau de janvier 2020 jusqu’à février 2021.

Plusieurs responsables du secteur de l’hydraulique, notamment l’ex-premier ministre Abdelmalek Sellal, se trouvent ainsi sous les verrous. L’Algérie qui souffre depuis longtemps de stress hydrique en particulier cette année a lourdement investi dans les barrages et les stations de dessalement mais apparemment une partie de ces dépenses a été détournée pour servir des profits personnels.

M.F

A propos LA NATION

Voir Aussi

Agroalimentaire : 650 exposants attendus au salon “Djazagro” du 22 au 25 avril

Ce grand rendez-vous économique devrait accueillir plus de 23.000 visiteurs dont un nombre important de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *