Accueil / National / Conflit armé au Soudan : l’Algérie rassure sur la situation de ses ressortissants

Conflit armé au Soudan : l’Algérie rassure sur la situation de ses ressortissants

Les combats continuent de faire rage au Soudan pour le deuxième jour consécutif hier entre l’armée et les Forces de soutien rapide (FSR) au Soudan où résident une centaine d’Algériens.

L’Algérie a réagi samedi en appelant à la « cessation des combats » et au dialogue entre les deux camps opposés qui se livrent une guerre avec des armes lourdes. Ce dimanche, le ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger a donné des nouvelles de la communauté algérienne au Soudan.

Suite aux évènements malheureux qui secouent la capitale soudanaise, principal théâtre des affrontements entre l’armée et les paramilitaires des FSR, le ministère des Affaires étrangères et la communauté nationale à l’étranger, en « coordination avec l’ambassade d’Algérie à Khartoum, suit la situation de la communauté algérienne présente dans ce pays frère », indique le département d’Ahmed Attaf dans un communiqué.

Le ministère des Affaires affirme qu’après avoir communiqué avec les services intérêts de l’ambassade, « aucun blessé n’a été enregistré » parmi les membres de la communauté algérienne au Soudan.

Le ministère des Affaires étrangères appelle les membres de la communauté algérienne installés dans ce pays à « faire preuve de prudence et à suivre les directives de sécurité émises par les autorités locales ».

Il leur demande aussi de « communiquer en permanence » avec les services de l’ambassade d’Algérie à Khartoum afin d’ « apporter un soutien » et une « assistance ou de signaler des développements de leur situation ».

Pour cela, le ministère des Affaires étrangères met un numéro vert (00249120062900) à la disposition des membres de la communauté algérienne au Soudan. Selon nos sources, le Soudan compte environ 120 ressortissants algériens, la plupart mariés à des Soudanaises.

L’Algérie appelle à faire prévaloir le dialogue

L’Algérie qui assure actuellement la présidence du Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, a appelé toutes les parties soudanaises à cesser les combats et à faire prévaloir le dialogue afin de surmonter les différends aussi complexes soient-ils et d’œuvrer à privilégier l’intérêt suprême de la patrie, a indiqué, samedi, un communiqué de la présidence de la République.

Considérant «les relations de fraternité et les liens historiques qui unissent les deux pays et peuples frères», l’Algérie appelle toutes les parties soudanaises à «cesser les combats et à faire prévaloir le dialogue pour surmonter les différends aussi complexes soient-ils», précise-t-on de même source.

L’Algérie appelle également tous les frères à «privilégier l’intérêt suprême de la patrie, au moment où la République du Soudan a plus que jamais besoin de la conjugaison des efforts de ses enfants pour mettre fin à la crise actuelle et réaliser les aspirations légitimes du peuple soudanais frère au recouvrement de sa sécurité, sa stabilité, et à l’édification d’un Etat démocratique et moderne», conclut le communiqué.

R.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *