Accueil / Economie / Campagne contre l’insuline locale : Ali Aoun hausse le ton

Campagne contre l’insuline locale : Ali Aoun hausse le ton

Les auteurs de cette campagne sont bien connus et ce sont eux qui veulent voir l’Algérie à la merci de l’importation de médicaments surtout que l’insuline locale est de bonne qualité et est cédée à des prix très abordables.

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a déclaré dans un discours prononcé à l’occasion du l’ouverture de la 17e  conférence nationale du Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO), qu’une campagne féroce est menée ces derniers mois par certaines parties contre les médicaments génériques fabriqués en Algérie, ainsi que contre l’insuline locale. Il a assuré que cette campagne qui dénigre la qualité des médicaments génériques fabriqués en Algérie a été mise en échec grâce au soutien de toutes les personnes concernées, notamment des pharmaciens. «Des campagnes féroces de désinformation ont été menées contre les produits nationaux durant les derniers mois, heureusement et grâce à la mobilisation de l’ensemble des parties concernées nous avons réussi à mettre un terme à ces campagnes qui remettaient en cause la bonne qualité des médicaments fabriqués en Algérie », a-t-il soutenu.

Le ministre de l’Industrie a ajouté qu’une nouvelle campagne avait été lancée il y a deux semaines contre l’insuline produite localement. Selon lui, les auteurs de cette campagne sont bien connus et que ce sont eux qui veulent voir l’Algérie à la merci de l’importation de médicaments.

M.Aoun a soutenu que, pour la première fois, l’Algérie n’a connu aucun problème de disponibilité de l’insuline durant le Ramadhan dernier contrairement aux mois de Ramadhan passés. «Nous avons commencé à fabriquer de l’insuline il y a un an à bas prix et il n’y a pas de défaillance dans sa fabrication. Au contraire, ce sont les prix de ce produit qui ont motivé des tiers parce qu’ils ne les servent pas », a-t-il dit. Il a affirmé que cette campagne de dénigrement  tente d’accroître que l’insuline fabriquée localement est un nouveau produit non maîtrisé par les Algériens.

Catégorique, le ministre de l’Industrie assure que l’insuline locale est de bonne qualité et ne contient aucune anomalie, et elle est cédée à des prix abordables. Ferme, il a promis qu’il viendra à bout de cette nouvelle campagne. «Nous allons combattre cette nouvelle campagne surtout qu’elle cible les patients en répandant des rumeurs infondées, alors que la qualité de l’insuline produite en Algérie est confirmée », a lancé le ministre.

Il y a à peine deux mois, soit début février dernier, lors d’une plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique avait dénoncé une “campagne acharnée orchestrée par certains laboratoires étrangers” contre les médicaments fabriqués en Algérie, notamment les génériques qui, selon lui, sont de très haute qualité. «Nous faisons face à une campagne acharnée orchestrée par certains laboratoires étrangers ciblant les médicaments localement fabriqués, notamment au vu du taux de couverture des besoins du marché local des médicaments qui est de 72%», avait-il soutenu. Et M.Aoun d’insister : « tous les médicaments fabriqués en Algérie, notamment les génériques, sont des médicaments de très haute qualité à des prix raisonnables, ce qui justifie le recours de certains laboratoires étrangers à lancer une campagne acharnée contre ces produits ».

A.C

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *