Accueil / Conjoncture / Saïd Chanegriha (Chef d’Etat – major de l’ANP) : “Vaste complot presque parfait” ourdi contre le pays

Saïd Chanegriha (Chef d’Etat – major de l’ANP) : “Vaste complot presque parfait” ourdi contre le pays

Dans un message adressé aux éléments de l’ANP à l’occasion de la célébration du double anniversaire commémorant les offensives du Nord Constantinois et la tenue du Congrès de la Soummam (20 août 1955-1956), Le Général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP)a appelé à “faire preuve de davantage de prudence et de vigilance pour contrecarrer tous les plans sordides qui se trament contre notre pays”, soulignant que les feux qui ont ravagé dernièrement plusieurs régions du pays “ne constituent qu’un petit échantillon de ce vaste complot presque parfait”. “Nous n’avons eu de cesse de mettre en garde contre ce complot et avions réalisé, très tôt, ses motivations et ses proportions, c’est pourquoi nous sommes déterminés à le déjouer, peu importent les efforts et les sacrifices, avec le soutien de notre vaillant peuple qui s’est illustré par les plus belles images de solidarité et de fraternité durant cette tragédie et n’a pas cédé aux discours empoisonnés”, a soutenu le Chef d’Etat-major de l’ANP Saïd Chanegriha.

Le message du chef d’Etat-major intervient dans le sillage des décisions prise lors de la dernière réunion du Haut conseil de sécurité (HCS).

L’Algérie va reconsidérer ses relations avec le Maroc

Dans un communiqué de la Présidence de la République, Le HCS accuse ouvertement le Royaume du Maroc de soutenir le MAK, le mouvement séparatiste kabyle. Et cite également « l’entité sioniste ». «Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie, ont nécessité la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôle sécuritaire aux frontières Ouest.

Dimanche 15 août, le ministère algérien des Affaires étrangères a vivement réagi à des déclarations du ministre des Affaires étrangères israélien, Yaïr Lapid, qui était en visite à Rabat 11 et 12 août.  Yaïr Lapid a exprimé des “inquiétudes » au sujet du rôle joué par l’Algérie dans la région, «son rapprochement avec l’Iran et la campagne qu’elle a menée contre l’adhésion d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine(UA) ». Le président Abdelmadjid Tebboune a, le 8 août 2021, lors d’une rencontre avec la presse, déclaré : « Un diplomate marocain avait, dernièrement, tenu des propos dangereux à l’égard de l’Algérie. Nous avons rappelé notre ambassadeur à Rabat et demandé des explications au Maroc, mais il n’y a pas eu de réponse de leur part sur ce sujet », a-t-il précisé.

Abdelhamid Abdaoui, ambassadeur d’Algérie à Rabat, a été rappelé le 18 juillet 2021 et n’est pas retourné rejoindre son poste.

«L’Algérie attendait du Royaume du Maroc qu’il clarifie sa position définitive sur la situation d’une extrême gravité créée par les propos inadmissibles de son ambassadeur à New York. Depuis lors, et en l’absence de tout écho positif et approprié de la partie marocaine, il a été décidé aujourd’hui, le rappel, avec effet immédiat, pour consultations, de l’Ambassadeur d’Algérie à Rabat, sans préjudice d’autres mesures éventuelles en fonction de l’évolution de cette affaire », a prévenu le ministère des Affaires étrangères.

Synthèse : Abir N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Agroalimentaire : 650 exposants attendus au salon “Djazagro” du 22 au 25 avril

Ce grand rendez-vous économique devrait accueillir plus de 23.000 visiteurs dont un nombre important de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *