Accueil / En vrac / En vrac par Madjid Khelassi : le Curare et son écho 

En vrac par Madjid Khelassi : le Curare et son écho 

Le confinement prolongé de 10 jours…il est prolongé au 29 avril prochain.

Le hachuré des jours qui s’arrêtent à 15 heures, continue.

Confiner, dit le dictionnaire quand le verbe est transitif indirect : toucher aux limites…comme les prairies qui confinent à la rivière . Son synonyme est :Confins. Et quand le verbe est transitif direct ,le définition est : forcer à  rester dans un espace limité…il voudrait confiner sa femme dans son rôle de mère, dit une définition du transitif indirect. Son synonyme est : enfermer.

Tous les jours que Dieu fait, les médecins de l’Algerie, jadis riche, montent au créneau et sensibilisent sur l’impérieuse nécessité du confinement sanitaire .

Visages marqués par les masques et le labeur, ils sont la voix qui oriente et la main qui soigne.

Débordés, éreintés, et éminemment combatifs, ils sont les Aédes du tumultueux combat qu’ils mènent. Au front , en première ligne…dit la presse, de ces hommes et femmes au charbon dès le début de l’épidémie.

Ah le métier de toubib, dans l’imaginaire collectif des parents qui harcèlent leurs rejetons dès le premier tablier scolaire.

Blouse scolaire et blouse médicale…La synesthésie est totale dans les familles poussant leurs mômes à devenir Docteur.

Et hop le saut est fait. Le gosse ou la fille exaucent le rêve antique des parents . Internat, gardes au urgences, résidanat.

Toubibs débutant dans le métier : Qu’est ce que ça donne ? Trouille dans les gardes aux urgences…et leurs  nuits fauves.

L’entame d’une vie, stétho au cou, est presque (déjà) un affreux souvenir. Fin de la garde de nuit, repos et re-belote.

L’envie de l’Expat est radiographique.Et plans sur la comète médicale mondiale.

15 000 médecins exercent en France ! Ah le chiffre curare  et son écho…Le Phénol !

15000 âmes , «Harragas légaux », dégoûtés d’affronter les pathologies avec  le nu de leur main, et prescrire des ordonnances avec la plume de leur désarroi.

15 000 et leur vie d’avant : combat de la fin et des moyens, syncopant les médecins et terrassant les malades .

 Douleurs des malades et colères des blouses : diagnostic partagé ! Tout le monde est atteint. Par le manque. Car tout manque. Scan des hôpitaux en panne, les lits partagés au 3 voire4 chez les parturientes  dans les salles d’accouchement . Rendez-vous mathusalemien en chirurgie…Le tout clôturé par le : « Fiha Kheir ».

Mars 2020 , le Covid 19 emménage dans les hôpitaux algériens.

La Chloroquine rédemptrice donne le tempo. Respirateurs et masques déballés dans les couloirs…Le peuple des toubibs, et du personnel soignant, calfate un système de santé en débris . Avec humanisme et abnégation… la victoire est en eux . Que Dieu nous entende.

DIRECT (Coronavirus) : suivez l’essentiel de l’information nationale et internationale en temps réel :ici

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi : d’une année à l’autre, les vulnérabilités persistent.

L’année 2024 sera une année charnière pour les réformes économiques tant le contexte économique national …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *