Accueil / National / Effondrement du toit d’une école primaire à Boutelelis (Oran) : parents et élèves sous le choc

Effondrement du toit d’une école primaire à Boutelelis (Oran) : parents et élèves sous le choc

  Appel à retirer la gestion des écoles primaires des communes

Six élèves ont été blessés, dont un dans un état critique, ce mardi matin, suite à l’effondrement du plafond d’une annexe de l’école primaire Souiah Rahou, dans la commune de Boutelelis (Oran).

Selon le directeur de l’éducation de la wilaya d’Oran, Abdelkader Oubelaid, l’accident, survenu vers 8h39, a causé des blessures à six élèves de la deuxième année primaire.

Quatre d’entre eux ont été légèrement blessés et ont quitté l’hôpital. Deux autres blessés, dont l’un est dans un état critique, ont été acheminés vers le service des urgences médicales du CHU ’’Dr Benaouda Benzardjeb’’  d’Oran.

Le wali d’Oran, Saïd Sayoud, a rendu visite aux deux élèves pour s’enquérir de leur état de santé, selon la même source.  Le wali a indiqué que l’un des enfants a subi une fracture à la jambe alors que la jeune fille a été blessée à la tête et qu’elle est actuellement en salle d’opération. Selon lui, cette école était en cours de restauration et rien n’indiquait qu’il y a un risque d’effondrement.

Les services de sécurité ont ouvert une enquête sur les circonstances de cet incident. L’opération de restauration de 10 établissements scolaires de la même commune a été suspendue et sa reprise est prévue pour les vacances d’été.

Pour rappel, la construction de l’école primaire Souiah Rahou remonte à  1924 et compte 300 élèves.

L’incident a suscité une colère généralisée parmi les associations de parents d’élèves et les syndicats de l’éducation, et a été qualifié de dangereux et de désastreux, allant jusqu’à exiger à ce que la gestion des écoles primaires soit retirée des communes.

Le président de l’Union nationale des parents d’élèves (UNPE), Hamid Saadi, a appelé les P/APC à prendre des mesures préventives à travers des comités spécialisés qui surveillent en permanence les vieilles écoles pour éviter les catastrophes.

Selon lui, les écoles primaires doivent être une priorité et des enveloppes financières régulières doivent être dégagées pour leur restauration. “Nous ne risquerons pas la vie de nos enfants”, a-t-il lancé. L’UNPE a appelé à apporter en urgence un soutien psychologique aux élèves de l’école Souiah Rahhou.

Pour sa part, le secrétaire général du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement primaire (SNAPEP), Mohamed Hmidat, a estimé que l’incident d’hier était « prévisible » du fait que les communes n’ont pris aucune mesure pour entretenir ou restaurer de nombreuses anciennes écoles, appelant le ministère de l’Éducation à prendre des mesures pour protéger les élèves. Il a, en outre, assuré que son syndicat n’a pas cessé d’appeler à retirer aux APC le dossier de la gestion des écoles primaires, en le confiant au ministère de l’Éducation nationale.

De son côté, le secrétaire général du Syndicat indépendant des travailleurs de l’éducation et de la formation, Boualem Amoura a estimé que l’incident d’hier a mis à nu la négligence des maires, en appelant, lui aussi,  à  retirer aux communes la gestion des écoles primaires, en raison du manque de compétences et de fonds, affirmant  que 1.300 communes sur 1.541 que compte le pays sont en faillite.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que ce genre d’incidents survient en Algérie. Le 5 octobre 2019, un élève de 11 ans, est décédé et 5 autres personnes avaient été blessées suite à la chute d’un mur de toilettes au collège Ali Zarmani de Bouandas, dans la wilaya de Sétif. Le 6 mai 2023, la toiture d’une salle du CEM ‘’Ihyae El Oulum’’, au centre d’El Eulma, dans la wilaya de Sétif toujours, s’était effondrée, sans causer de dégâts fort heureusement.

 En janvier 2021, des parties de la toiture de l’école du Chahid Bounouba Mohamed Larbi, dans la commune de Oued El Aneb, wilaya d’Annaba, se sont effondrées sur les élèves.

Amel Bici

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *