Accueil / Economie / Coopération algéro-mauritanienne : vers la définition des produits franchisés

Coopération algéro-mauritanienne : vers la définition des produits franchisés

Les échanges commerciaux entre les deux pays frères au cours des 11 premiers mois de l’année 2023 avaient atteint 414 millions usd, soit une augmentation de plus de 82% par rapport à l’année 2022 (297 millions USD).

Le ministre du Commerce et de la Promotion des Exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé mardi soir depuis Tindouf lors de la cérémonie d’ouverture des travaux du Forum des hommes d’affaires algéro-mauritaniens, qu’il a co présidée avec le ministre mauritanien du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, Lemrabott Ould Bennahi, en marge de la 12ème édition de l’exposition internationale El-Mouggar, que l’Algérie et la République islamique de Mauritanie s’attelaient à établir la liste des produits devant bénéficier de la franchise des droits de douanes pour propulser les échanges commerciaux bilatéraux.

Dans son intervention, M. Zitouni a affirmé que le Forum des hommes d’affaires algéro-mauritaniens permettra le transfert d’expériences et d’expertises et la construction d’une forte économie dans ces deux pays frères liés par l’histoire, la culture et les liens sociaux et familiaux. “Nous nous employons à créer une dimension économique pour compléter cette édification historique entre les deux pays, initiée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à travers le lancement de mégaprojets à même de changer la physionomie de l’économie locale et nationale”, a-t-il soutenu, ajoutant que cette édition de l’Exposition internationale d’El-Mougar se voulait une continuité du développement et de la consolidation des relations économiques entre les opérateurs économiques des deux pays dans le cadre d’un partenariat efficace. “Il est primordial que la saison d’El-Mouggar retrouve son caractère en tant que legs historique commun algéro-mauritanien et préserve son authenticité pour demeurer ainsi un festival culturel, commercial, populaire, et un rendez-vous annuel fraternel susceptible de renouveler la solidarité entre les peuples des deux pays”, a-t-il soutenu.

A cette occasion, M. Zitouni a affirmé lors de cette rencontre, qui a vu la participation d’hommes d’affaires algériens et mauritaniens, que les échanges commerciaux entre les deux pays frères au cours des 11 premiers mois de l’année 2023 avaient atteint 414 millions usd, soit une augmentation de plus de 82% par rapport à l’année 2022 (297 millions USD).

Le ministre a indiqué que la valeur des exportations hors hydrocarbures vers la Mauritanie s’est établie à 62 millions de dollars en 2023, soit une hausse de 51% par rapport à l’année 2022, contre 349 millions de dollars pour les importations durant cette même période, estimées à près de 183 millions dollars en 2022, soit une hausse de plus de 91%.

Zitouni n’a pas précisé ce que l’Algérie importe de la Mauritanie, un pays réputé parmi les plus pauvres au monde. Le chiffre de 349 millions de dollars, rapporté par l’APS est pour le moins invraisemblable.

 Intervenant à l’occasion, le président du Conseil des hommes d’affaires algéro-mauritanien, Youcef Ghazi, a affirmé que l’organisation de l’exposition internationale El Moggar dans cette wilaya frontalière peut ériger celle-ci en point de lancement de la promotion des exportations vers les pays de l’Afrique de l’Ouest, après l’ouverture du poste frontalier terrestre Chahid “Mustapha Ben Boulaid” du côté algérien et le poste “Ismaïl Ould Bardi” du côté mauritanien, en sus du lancement du projet de réalisation de la route reliant la ville de Tindouf (Algérie) et Zouerate (Mauritanie), et l’inauguration de la Zone de libre-échange à Tindouf qui en fera une plateforme d’exportation, susceptible de changer les atouts économiques de la région. 

“La Mauritanie est le pays avec lequel nous partageons les ambitions d’augmenter nos volumes d’échanges et de réaliser l’intégration économique vers les pays de l’Afrique de l’Ouest pour réaliser l’intégration économique dans notre continent riche par la diversité de ses ressources et les opportunités d’investissement offertes, outre la disponibilité des ressources humaines et matérielles, ce qui nous incite, en tant qu’hommes d’affaires, à concourir ensemble pour la réalisation de l’autosuffisance alimentaire en premier lieu et dans tous les autres domaines en général”, a expliqué M.Ghazi.  

De son côté, le président du Conseil des hommes d’affaires mauritano-algérien, Othman Cheikh Ma el Ainin, a salué l’ouverture de l’exposition internationale El Moggar, qu’il a qualifiée d’occasion et d’évènement historique, après la visite des Présidents Abdelmadjid Tebboune et de son frère Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani dans la région, en ce sens qu’elle contribuera, sans doute, à opérer un développement qui changera la physionomie de l’économie de la région, en sus de renforcer le niveau des échanges commerciaux entre les pays de l’Afrique de l’Ouest. 

La 7e session de la réunion du Conseil d’affaires algéro-mauritanien, s’est tenue au terme des travaux du forum, dans le but de prendre toutes les dispositions et mesures nécessaires pour stimuler les échanges et aplanir toute difficulté pouvant entraver les deux parties lors des opérations d’importations et d’exportations. Pour rappel, près de 140 exposants prennent part à cette manifestation commerciale et économique, issus de la République islamique de Mauritanie, d’Algérie et de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD).

Synthèse : S.A.K

A propos LA NATION

Voir Aussi

Electricité : l’interconnexion du sud avec le réseau national coûtera 200 milliards DA

Ce budget prévisionnel sera entièrement en monnaie locale car l’ensemble des équipements nécessaires à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *