Accueil / Conjoncture / Alors que 96% des malades en réanimation ne sont pas vaccinés : l’Algérie lance sa 4e campagne de vaccination

Alors que 96% des malades en réanimation ne sont pas vaccinés : l’Algérie lance sa 4e campagne de vaccination

Le ministre de la santé le Pr Abderrahmane Benbouzid a annoncé dimanche, le lancement d’une 4e campagne de vaccination anti-covid-19. Cette campagne est décidée au moment où notre système de santé affronte, avec les moyens que l’on sait, une 4e vague des plus violentes.

Ainsi, la lenteur de la campagne de vaccination en Algérie continue à hanter les autorités.

Selon le Pr Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie, le nombre de personnes vaccinées contre le Coronavirus en Algérie a atteint plus de 6,7 millions de personnes qui ont reçu deux doses, tandis que 7,5 millions ont reçu une dose.

Cela signifie qu’on est loin de l’objectif tracé, à savoir atteindre le taux de 70 % de la population cible.

Le Pr Idir Bitam, chercheur spécialiste des maladies transmissibles et pathologies tropicales émergentes a révélé hier que 90 % des enfants ne présentent pas de symptômes liés au Coronavirus, mais sont porteurs du virus et le véritable nombre de contaminations est d’environ 10 000 par jour en Algérie.

Se référant aux données de son ministère, le Pr Abderrahmane Benbouzid a révélé que “8 sur un total de 10 cas hospitalisés sont non vaccinés et il en va pour les cas en réanimation qui représentent un taux de 96 % ainsi que ceux en soins intensifs à 100 %”.

En raison d’une flambée en milieu scolaire, les autorités ont décidé la fermeture des établissements dans les trois cycles, alors que plusieurs universités ont décidé l’arrêt des cours.

Alors qu’aucune indication sur le nombre des cas dans le secteur de l’Education nationale, n’est connue, le ministre de l’Education nationale avait exprimé récemment, à l’issue de sa réunion avec les représentants des associations des parents d’élèves, son insatisfaction quant au taux de vaccination dans son secteur qui a touché pour le moment 33% seulement des travailleurs.

Lors d’une visioconférence organisée, hier, au siège du ministère de l’Education nationale et co-présidée par les deux ministres, à l’occasion du lancement de la 4e campagne de vaccination au profit du secteur de l’Education, parallèlement à la suspension des cours (10 jours), M. Belabed a affirmé que cette campagne incite les directeurs de l’Education et de la Santé, à travers les différentes wilayas “à l’impératif” respect de la décision de suspension des cours, préconisant l’exploitation de cette conjoncture pour la révision et non pas pour les sorties et les rencontres dans les espaces publics.

La conférence est une occasion propice pour donner des orientations et des instructions aux directeurs de l’Education, en prévision de cette 4e campagne de vaccination en faveur des enseignants, travailleurs et fonctionnaires administratifs, prévue de dimanche à jeudi, a souligné le ministre, exprimant sa conviction que la vaccination est “la seule issue” à la crise pandémique et le moyen de préserver la santé collective.

Il a rappelé, dans ce sens, que les chiffres officiels démontrent que “les non-vaccinés” représentaient les taux les plus importants d’atteinte au virus et présentaient les formes les plus sévères de la maladie, voire des complications menant parfois au décès, annonçant que son secteur “profitera de cet arrêt des cours pour la désinfection des différents établissements éducatifs et partant assurer les meilleurs conditions sanitaires à nos enfants lors de la reprise des cours”.

Synthèse : Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *