Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : Une Coke…iodée 

“En vrac” par Madjid Khelassi : Une Coke…iodée 

Les services des gardes-côtes de la wilaya d’Oran, ont saisi ce dimanche 490 kilos de cocaïne en ballots flottants, au nord du cap Carbon à Oran.

En effet, cette quantité d’une valeur de 500 milliards de centimes, repêchée  par les gardes-côtes au large de la wilaya d’oran , a été repérée par trois pêcheurs qui ont remarqué dans les périmètres de leur zone de pêche , des sacs flottants à la surface à quelques kilomètres des côtes d’Arzew.

Intrigués , les pêcheurs ont alerté les autorités qui ont bouclé les lieux et récupéré cette intrigante cargaison , qui après analyse des services,  compétents en la matière, de la gendarmerie nationale, ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien de cocaïne.

Trois ans après la découverte des 701 kilos de la même drogue ( cocaïne)  dissimulés dans des cartons de viande , importée du Brésil, par Kamel Chikhi , promoteur immobilier et importateur de viande , plus connu sous le sobriquet de « Kamel le boucher », la coke est de retour sur nos rives.

Question : l’Algérie , plus habituée au trafic de Haschich en provenance du Maroc , serait-elle devenue une plaque tournante de la Coke, considérée comme une drogue hard…et très prisée dans les milieux high ? Avec cette poudre que la mer berce , on n’est pas loin du rubicon. Car la coke affiche de plus en plus  d’adeptes, dans le monde.

A 20 000 dinars  le gramme , le rapt des neurones, par une snif envoûtante n’est pas donné. Mais la vogue de la blanche, et son usage,  qui fait très « in » , rendent cette drogue des riches , très demandée dans les sphères du psychédélisme mondain.

Coke et cokeman…Les 2 font la paire : œillades de hippie , rêves éveillés via le siphon nasal, vie nocturne et fric facile : Le voyage chez blanche-neige est une longue glissade sur les rails du vide…ce linceul des défonceurs….des droits de l’âme .

491 kilos de coke faisant la planche en mer d’Oran….la drogue est cette fois-ci iodée.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi : d’une année à l’autre, les vulnérabilités persistent.

L’année 2024 sera une année charnière pour les réformes économiques tant le contexte économique national …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *