Accueil / En vrac / En vrac par Madjid Khelassi : Bienvenu à Triche-Land

En vrac par Madjid Khelassi : Bienvenu à Triche-Land

Des  candidats au baccalauréat condamnés à 2 ans de prison ferme et 200 000 dinars d’amende par le tribunal de Sétif pour « tentative de triche au baccalauréat  au moyen d’un appareil récepteur ( Bluetooth) ». Le reste du pays ,n’est pas en reste en matière de fraude au bac , car pas moins de 31 personnes ont été condamnées pour des faits ayant trait à la triche au baccalauréat.

Pour ces candidats , le voyage vers l’étage universitaire finit dans une imprévue cellule de prison. Et met en émoi la planète scolaire. Disproportion de la peine infligée par rapport à la tentative de triche  ou volonté de frapper un grand coup dans la fourmilière fraudeuse ? La réponse se tord dans une grammaire impossible.

On savait l’ampleur de la triche au bac, mais personne ne s’attendait à ce que la sanction mènerait dans le frais d’un inattendu cachot.

La fraude , la triche , le resquillage…disciplines reines, d’un sport national pratiqué dans tous les secteurs de la société, ou comment tout un pays se trouve en pleine  ethnographie du faux dans une zénitude de yogi.

Faux CV, faux bac , faux diplôme , fausse monnaie, faux dévot…bienvenu à Triche-Land , contrée de l’olympe falsifiée. Et du piédestal dévoyé !

On pensait que l’école était à l’abri de cette faillite de l’honneur…qui a envoyé le pays dans les abysses de la morale.

Des candidats au baccalauréat…qui se retrouvent au trou, juste au moment d’embrasser une nouvelle vie universitaire  ! L’hybridation bac- cachot est monstrueuse. Et son intertextualité  échappe au singulier des maux.

Le bac-fac…on connaissait ! Mais le bac- taule…on découvre ! Mais à y réfléchir , c’est juste que l’école s’est converti aux méthodes et pratiques…en vigueur dans la société. Avec les cours de «  sous-tiens » prodigués par des enseignants informels camés à la tune facile, la marchandisation du savoir ne pouvait que mener au casse-pipe.

Des ados passant le bac…se retrouvent embastillés ! De quoi s’indigner à vie ! Il y’a vraiment de quoi !

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi : d’une année à l’autre, les vulnérabilités persistent.

L’année 2024 sera une année charnière pour les réformes économiques tant le contexte économique national …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *