Accueil / En vrac / « En Vrac » par Madjid Khelassi : Kafka au Salon de l’auto ! 

« En Vrac » par Madjid Khelassi : Kafka au Salon de l’auto ! 

Le remaniement ministériel partiel a laissé sur le carreau 6 ministres. Dont l’un, était le plus attendu…à prendre la porte. Il s’agit de M. Ferhat Ait Ali, ex-ministre de l’Industrie surnommé par la vox populi Monsieur voiture…impossible !

Il quitte le gouvernement Djerad, sans avoir vu un seul modèle de voitures qu’il était censé nous importer.

Attendu sur le dossier très sensible de la mise en place des nouveaux concessionnaires de voitures neuves, M. Ferhat Ait Ali a rendu une pâle copie sur ce projet…qui finalement a précipité son départ.

Ferhat Ait Ali ou la vie ( courte) et l’œuvre ( controversée) d’un ministre qui se voyait plus beau que les lignes épurées des voitures du 21e siècle.

Fusion chimérique d’un ministre hors du temps et d’une voiture rêvée, son mandat fut un quiproquo prolongé. Ait Ali ou Kafka au Salon de l’auto !

Opacité dans la liste des concessionnaires, cours magistraux sur les rêves supposés des Algériens…Le ministre brilla plus par des visions biscornues, présomptueuses, que par cette vista qui distingue un ministre d’un novice.

Nommé ministre dans le sillage de la promotion de « têtes nouvelles », Essayed El Wazir fut tout de suite un hors-sujet. Dès lors, la subjectivité habita son raisonnement .

Tantôt dissertant sur la voiture dont peu d’Algériens rêvaient (dixit l’ex-ministre), tantôt se penchant sur la bourse du marché parallèle des devises du Square Port Saïd, il s’emmêla les pédales et les genres, au fur et à mesure, que la tension montait au sujet de cette voiture qui crabotait vers le mirage.

La voiture, moyen de mobilité, le plus banal et le plus facile à acquérir, dans toutes les contrées de la planète, atteignit chez lui le mythe de Sisyphe.

Ferhat Ait Ali fut-il la première erreur de casting majeure de l’ère Tebboune ? En tout cas, il fut celui qui provoqua une hausse inouïe dans les prix des guimbardes hétéroclites d’occasion.

Il est possible que l’on croise sur les routes, l’ex-ministre, décrypteur de nos rêves évanouis. Mais sans sa limousine allemande de service. Et là, on méditera ensemble sur nos rêves carrossés.

A propos NaTIon

Voir Aussi

« En Vrac » par Mdjid Khelassi : Profession député

Parmi les décisions prises par le président Tebboune après son retour, la dissolution du Parlement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *