Accueil / National / Tebboune présidera aujourd’hui un conseil des ministres : la loi électorale, la dernière ligne droite

Tebboune présidera aujourd’hui un conseil des ministres : la loi électorale, la dernière ligne droite

Le président de la République et ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, présidera ce dimanche 7 mars 2021, une réunion du Conseil des ministres consacrée à un projet de décret portant la loi organique relative au régime électoral, a indiqué hier, un communiqué de la Présidence.

C’est, donc, la dernière ligne droite avant la promulgation, par ordonnance, de la nouvelle loi relative au régime électoral. Une loi qui devrait organiser les prochaines élections législatives. En annonçant l’organisation d’élections législatives anticipées, le président de la république n’a pas fixé une date précise. Lors de sa dernière rencontre avec la presse, il a avancé le mois de juin comme échéance probable. Le passage de l’avant-projet de loi au conseil des ministres signifie, sans doute, une accélération du processus.

D’abord, il s’agit d’un texte organique dont le but est de se conformer avec la nouvelle constitution. Ensuite, et selon ses promoteurs, cette loi vise à séparer le pouvoir de l’argent du politique et « veille à la lutte contre l’emprise de l’argent sur l’opération électorale ».

Une commission chargée de surveiller le financement des comptes des campagnes électorales et référendaires permettra de mettre le financement des campagnes électorales sous la loupe de l’ANIE qui veille à éloigner l’argent suspect de l’opération électorale”.

Cette commission, vérifie la validité et la fiabilité des opérations portées aux comptes de campagne, et rend, dans un délai de six (6) mois, une décision contradictoire pour validation, modification ou rejet du compte.

Autre nouveauté proposé par l’avant-projet de loi « la révision de l’alinéa 1 de l’article 176 de la mouture du projet de loi électorale, lequel exige un taux de 4% des voix exprimées dans la circonscription électorale du candidat lors des dernières élections locales, car constitue une “difficulté” pour les jeunes partis, proposant de réduire ce taux.

Le président de la république a déclaré, lors du dernier conseil des ministres que les prochaines législatives «ne ressembleront en rien à celles du passé”.

Abir.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *