Accueil / En vrac / En vrac par Madjid Khelassi : Voyage vers l’Apatridie

En vrac par Madjid Khelassi : Voyage vers l’Apatridie

Les algériens  « ayant commis des actes en dehors du territoire national, portant  de graves préjudices aux intérêts de l’état ou atteinte à l’unité nationale » pourraient être déchus de leur nationalité, « acquise ou d’origine ».

C’est ce que prévoit l’avant-projet de loi présenté par le ministre de la justice mercredi 3 mars , Belkacem Zeghmati. Cette annonce a soulevé un tollé inouï en France, où vit la diaspora algérienne forte de 6 millions d’âmes.

Après le scandale  de l’interdiction, aux algériens- vivant à l’étranger et ayant la double nationalité-, d’exercer, des postes de responsabilité dans leur pays d’origine, sous le règne de Bouteflika , voici venu le temps de déchoir les algériens de l’étranger de leur nationalité…dit la diaspora.

D’autant plus que c’est ce même chef d’inculpation (atteinte à l’unité nationale) loin d’être prouvé , qui a permis l’emprisonnement de centaines de Hirakistes , selon la ligue algérienne de la défense  des droits de l’homme.

La levée de bouclier est générale. «Le projet de loi sur la déchéance de nationalité visant les algériens vivant à l’étranger  illustre en vérité la déchéance politique des concepteurs de ce projet» estime Abed Charef , journaliste et analyste politique.

Les experts crient au viol du code de la nationalité… qui est un droit inné et naturel .

La nationalité est définitive, irrévocable, intangible, inaliénable et ne peut faire l’objet d’aucune déchéance quel que soit le crime commis et est au dessus du droit constitutionnel, au dessus du droit commun, au dessus de tout corpus législatif conçu par l’homme. Elle ne doit et ne peut être envisagée comme une punition faisant partie du corpus législatif, disent les juristes.

Pour L’avocate Aouicha Bekhti du barreau d’Alger, « il est scandaleux déjà de réfléchir à une telle disposition ».

Énième manœuvre pour faire peur à la diaspora ou déchéance de…rationalité chez les concepteurs de ce projet ? L’Algérie nouvelle qu’on nous chante, organise t-elle déjà un voyage en bâillon pour ses enfants d’ici et d’ailleurs vers l’Apatridie ?

Cette énième scansion des menaces sur la diaspora, comporte des rimes qui chantent plus que jamais le déni des libertés. Et consacre le flou total dans la conduite sereine des affaires du pays.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *