Accueil / Conjoncture / Situation Epidémiologique : le comité scientifique en conclave aujourd’hui

Situation Epidémiologique : le comité scientifique en conclave aujourd’hui

L’échéance du confinement partielle arrive à son terme. Le comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus se réunira aujourd’hui  sous la présidence du ministre de la santé dans le but d’évaluer la situation épidémiologique dans le pays et de faire des propositions au gouvernement. Ce dernier est appelé a prendre des décisions au plus tard demain.

Selon le Dr Bekkat Berkani, cette réunion intervient à la suite de l’augmentation ces derniers jours du nombre de contaminations par le virus.

Lors de cette réunion périodique, ajoute le Dr Berkani, seront identifiées les causes du rebond du nombre de contaminations et les mesures à prendre pour protéger la vie des citoyens.

Les membres du comité scientifique évoqueront également les derniers développements de la recherche du vaccin anti-covid-19 dans différents pays leaders dans le domaine de la médecine, a précisé Dr Bekkat Berkani.

Il a ajouté que les conditions de travail des personnels de santé à travers les établissements sanitaires du pays et la disponibilité des moyens pour une meilleure prise en charge des malades du coronavirus seront également évoquées lors de la même réunion.

La situation est difficile, à la limite de l’intenable : augmentation de nombre de contaminations, équipes médicales débordées, hôpitaux au bord de l’asphyxie. D’autant plus que la fête de l’Aid El Kebir approche à grand pas avec ce que cela suppose comme problèmes sanitaires. Les professionnels de la santé multiplient, depuis plusieurs jours, les alertes.

Selon le Dr Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses de l’EPH de Boufarik, « S’il n’y avait pas cette forte circulation, on n’aurait pas eu cette augmentation des cas positifs par jour. Un phénomène qui touche de plus en plus de wilayas. Et à l’intérieur de ces wilayas l’épidémie touche pratiquement tous les quartiers. Au sein des familles, de plus en plus de membres sont touchés », a –il déclaré à TSA.  De sont coté, le Pr Idir Bitam, expert des maladies transmissibles et des pathologies tropicales, affirme qu’ « Il y a beaucoup de porteurs sains qui transportent le virus et le dispersent. Le problème est que ces personnes ne le savent pas et du coup elles sont en contact avec leurs enfants, parents et grands-parents », ce qui favorise la circulation du virus, explique t-il.

« Depuis bientôt deux mois, on a remarqué que les contaminations sont intrafamiliales. Le mode de contamination a changé. Les gens contaminent leurs propres familles», remarque Pr Bitam qui relève aussi de plus en plus de «contaminations intrahospitalières».

Que faut –il faire ? Des mesures plus strictes se décident partout dans le monde. En Algérie, les avis sont partagés : il ya ceux qui réclament depuis toujours un confinement total, une sorte de quarantaine empêchant tout contact des foyers de contaminations avec le reste du monde jusqu’à la fin de l’épidémie. Pour d’autre, cette démarche  ne serve à rien maintenant après que le virus s’est propagé et sa circulation s’est rendue libre par notre laxisme.

Le 16 juillet, le Premier ministère a annoncé le prolongement des mesures de confinement partiel à domicile appliquées aux 29 wilayas de 20h jusqu’au lendemain 5h pour 10 jours supplémentaires.

Les déplacements entre différentes régions du pays sont appelés à se multiplier à l’occasion de l’Aid. Des milliers de familles seront tentées de faire le voyage même si les autorités décide de prolonger la restriction.

Abir Najri

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *