Accueil / National / Projet de confiscation des prémices de son Ambassade au Maroc : l’Algérie répondra «par tous les moyens qu’il jugera appropriés»

Projet de confiscation des prémices de son Ambassade au Maroc : l’Algérie répondra «par tous les moyens qu’il jugera appropriés»

Encore une énième provocation marocaine envers l’Algérie. Le royaume de M.6 vient, encore une fois, de toucher au patrimoine d’Algérie au Maroc. Il s’agit d’un projet visant la «confiscation des prémices de l’Ambassade de l’Etat algérien». Un communiqué du ministère des affaires étrangères a qualifié cette affaire d’une « nouvelle phase escalatoire » dans les comportements  marocains à l’égard de l’Algérie.

Ces nouvelles provocations se sont manifestées récemment à travers le projet de confiscation des prémices de l’Ambassade de l’Etat algérien au Maroc”, indique le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

Sur un ton extrêmement ferme, l’Algérie a condamné dimanche, “dans les termes les plus énergiques”, le projet, affirmant que le gouvernement algérien “répondra à ces provocations par tous les moyens qu’il jugera appropriés”.

L’Algérie considère qu'”il y a là une violation inqualifiable du respect et du devoir de protection à l’égard des représentations diplomatiques d’Etats souverains que sanctuarisent tant le droit que la coutume internationale”, ajoute le communiqué, relevant dans ce sens, que “le projet marocain qui s’inscrit en contravention avec les pratiques internationales civilisées déroge gravement aux obligations de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques qui lui imposent de respecter et de protéger les Ambassades sur son territoire quelles que soient les circonstances”.

“L’Algérie condamne cette opération de spoliation caractérisée dans les termes les plus énergiques”, souligne le communiqué, affirmant qu'”elle en dénonce, également, avec force l’illégalité et l’incompatibilité avec les devoirs qu’assume tout Etat membre de la communauté internationale avec rigueur et responsabilité”. “Le Gouvernement algérien répondra à ces provocations par tous les moyens qu’il jugera appropriés.

De même, il aura recours à toutes les voies et à tous les moyens de droit disponibles, notamment dans le cadre des Nations Unies pour assurer le respect de ses intérêts”, conclut le communiqué.

Force est de rappeler que ce genre de comportement envers l’Algérie n’est pas nouveau. Le Makhzen a, plus d’une fois, et depuis les années 70, procédé a confisqué-nationalisé des milliers d’hectares de terres agricoles et des biens immobiliers appartenant à des Algériens vivants au Maroc, sans aucune forme de procès ou d’indemnisation.

Abir N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Campagne contre l’insuline locale : Ali Aoun hausse le ton

Les auteurs de cette campagne sont bien connus et ce sont eux qui veulent voir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *