Accueil / Economie / Présidence de la république : l’Allocation chômage est irréversible

Présidence de la république : l’Allocation chômage est irréversible

La rumeur a été tellement persistante qu’il a fallu l’intervention de la présidence de la république. Il s’agit d’informations faisant état de la révision des conditions d’octroi de l’allocation chômage.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la présidence de la république rassure les bénéficiaires que la mesure d’octroyer cette allocation aux chômeurs algériens est « irréversibles».

Cette « décision importante », ajoute le texte de la Présidence de la République vise à « atténuer sur une partie de la société notamment la jeunesse » les effets de la baisse du pouvoir d’achat. Et, par conséquent, «Rien ne changera en ce qui concerne les conditions de l’allocation chômage, qui prévoit également le droit à la sécurité sociale et à une carte chiffa», assure la Présidence de la République dans le communiqué.

Le communiqué de la présidence, dénonce des « informations trompeuses qui circulent sur une « prétendue révision des conditions pour bénéficier de l’allocation chômage»

Ces informations sont « sans fondement », a déclaré la Présidence de la République, en indiquant que ces « manœuvres en ce moment particulier qui ouvrent la voie à l’anarchie s’appuient sur de fausses informations, visant à manipuler et induire en erreur ».

Pour rappel, des informations ont circulé sur réseaux sociaux selon lesquelles le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale avait décidé de remplacer l’allocation  chômage par des contrats de travail aidés (CTA) dans le secteur économique privé.

La nouvelle découle d’un communiqué publié par la Direction de l’Emploi de la wilaya de Khenchela concernant «l’activation du processus d’emploi à travers le nouveau mécanisme de contrats de travail aidés (CTA) dans le secteur économique privé pour les bénéficiaires du dispositif d’allocation de chômage, ainsi que les anciens bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle destiné aux particuliers inscrits comme primo-demandeurs d’emploi.

Selon le dit communiqué, l’affaire concerne également les personnes qui ont encore le statut de primo-demandeurs d’emploi (c’est-à-dire qui n’ont exercé aucun travail rémunéré) après la fin du contrat d’insertion professionnelle), dans le cadre des contrats de travail accompagné (ETA).

Selon l’agence, les intéressés qui remplissent les conditions légales doivent se rapprocher des services locaux de l’emploi, afin d’obtenir des éclaircissements supplémentaires sur le nouveau mécanisme, selon les offres enregistrées par les entreprises du secteur privé.

Il y a un mois, les agences locales pour l’emploi ont commencé à mettre à jour les dossiers des salariés bénéficiaires de l’allocation chômage, dans le but d’actualiser et d’ajuster leur statut personnel et professionnel, avec la possibilité de proposer des opportunités d’orientation vers des postes de travail.

L’agence précise que les bénéficiaires de l’allocation chômage ont été invités, par SMS sur leurs téléphones, à se rendre au siège des services locaux pour l’emploi, pour un entretien avec les conseillers pour l’emploi, accompagnés des personnes compétentes et la carte d’identité.

Pour les couples mariés, la carte d’identité biométrique du conjoint ou un certificat de naissance est requis pour ceux qui disposent d’une carte d’identité papier, en plus des documents prouvant le changement de statut du bénéficiaire après la date de prestation, et cela concerne la situation envers le service national, la situation de famille, un certificat de formation qualifiante dans le cadre du système d’allocation de chômage.

L’agence a souligné que la présence de l’intéressé est obligatoire, que personne n’agit en son nom, et que toute absence dans les 48 heures suivant la réception du SMS entraînera la suspension de l’allocation chômage.

L’Agence nationale pour l’emploi a également appelé les bénéficiaires concernés par la formation en février 2024 à extraire leur lettre d’orientation et à finaliser les inscriptions dans les plus brefs délais.

Selon le directeur général de l’emploi et de l’insertion au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Charafeddine Boudiaf, le nombre total de bénéficiaires de l’allocation chômage a atteint 1.929.000 bénéficiaires, à compter d’avril 2023, dont 20.000 bénéficiaires ont été intégrés dans le monde du travail dans les secteurs public et privé, indiquant que le processus d’intégration se poursuit en fonction des offres d’emploi disponibles.

Plus de 75 000 chômeurs bénéficient actuellement d’une formation qualifiante de courte durée au niveau des centres de formation professionnelle et environ 102 000 places de formation pédagogique ont été créées pour leur permettre d’acquérir des compétences et des qualifications dans des métiers facilitant leur intégration dans le monde du travail.

Mah.B

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *