Accueil / Conjoncture / Pr Lyes Rahal (directeur de l’Institut national de santé publique) :  « Il faut éradiquer l’épidémie du coronavirus avant l’automne »

Pr Lyes Rahal (directeur de l’Institut national de santé publique) :  « Il faut éradiquer l’épidémie du coronavirus avant l’automne »

Le directeur de l’Institut national de santé publique (INSP) et membre du Comité de surveillance et de suivi de l’évolution du Coronavirus, Pr Lyes Rahal, a estimé, ce jeudi, qu’il faut travailler dès maintenant pour essayer de « contenir » l’épidémie du coronavirus (covid-19) et de l »éradiquer de notre pays avant l’arrivée de l’automne ».
S’exprimant dans l’émission L’Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio nationale, pour le Professeur Lyes Rahal, le port du masque, le respect de la distanciation sociale et le respect des mesures barrière sont devenus plus que jamais nécessaires pour contrôler la propagation du Coronavirus.
Précisant qu’il faut « travailler davantage sur la communication pour faire adhérer la population aux mesures préventives », il a rappelé qu’il y a un décret exécutif et une loi « qu’il faut absolument appliquer pour le port obligatoire du masque ».
Relevant que « nous sommes devant un phénomène qui touche toute la planète » et pour le combattre efficacement « on doit être vigilant, solidaire et uni », le directeur de l’INSP a estimé
« qu’il faut travailler dès maintenant pour essayer de contenir cette épidémie et de l’éradiquer de notre pays avant l’arrivée de l’automne ».
Selon le Pr Rahal, l’objectif important est de faire sortir l’épidémie des structures hospitalières et ensuite, agir selon les résultats des enquêtes épidémiologies dans l’identification des cas confirmés et des cas probables positifs.
Evoquant les efforts et les sacrifices consentis par le personnel soignant, l’intervenant a rendu hommage aux soldats en blouses blanches qui ont fait preuve, et ce depuis des mois, de combativité et de sacrifice malgré toutes les difficultés qu’ils ont rencontrées. « On doit protéger d’avantage nos médecins, la ressource humaine est beaucoup plus importante que les structures hospitalières », dit-il.
Commentant la pénalisation des agressions des personnels soignant des structures de santé, le directeur de l’Institut national de santé publique estime que protéger l’équipe soignante est un élément très important, notamment dans cette lutte contre la COVID 19. « Nous saluons cette initiative. Réellement, nous sommes fièrs de la décision du président de la République de protéger davantage le personnel de la santé », a-t-il conclu.

R.N/S : Radio nationale

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *