Accueil / En vrac / L’équinoxe de la précarité 

L’équinoxe de la précarité 

En vrac par Madjid Khelassi

Le monde est entré en récession suite à la pandémie du Coronavirus …a déclaré la directrice générale du FMI. Les pays  qui seront  durement touchés sont  les pays émergents, ceux en développement et les pays à faibles revenus. Question : Dans quelle catégorie nous sommes ? Pays émergent , en développement ou à faible revenus ?

La France vient d’injecter dans son économie 300 milliards d’euros pour sauver ses entreprises et ses salariés . Donald Trump apporte une aide de plus de 2000 milliards de dollars aux ménages et entreprises de son pays. L’Allemagne décide d’un soutien sans limites aux entreprises avec un matelas financier de 500 milliards d’euros . L’objectif est  pour ces pays- et le reste des pays développés de la planète- de créer un bouclier pour les entreprises et leurs salariés ainsi qu’aux ménages le temps que le Covid-19 s’estompe.

Et l’Algérie dans tout ça ? Avons les moyens de tenir jusqu’à ce que la corona fasse la trêve des confiseurs ? Sommes nous devenus un pays à faibles revenus ?  Ou sommes nous et nous seuls , une anomalie économique ? Le diable est dans les détails !

La patronne du FMI, a souligné que le grand besoin de financement pour les pays émergents, serait de l’ordre de 2500 milliards de dollars tout en en précisant que c’est une  estimation basse et conservatrice !!!

Sapristi…diront les quidams pétris de formules oubliées .

Et le corona claqua comme un fouet ! Avions cloués au sol , bateaux en quai pour un bout de temps , Compagnies aériennes en faillite  , maritimes touchant le fond , bourses mondiales en émoi , des milliards d’individus en chômage partiel quand c’est pas total, trains , bus , taxis , hôtels , commerces à l’arrêt ! L’histoire du mal qui touche la planète est mortifère et sa géographie incertaine .

L’état demande au peuple de venir en aide à l’état…Parbleu,  dit le citoyen à la limite de la rupture et dans la marée d’un équinoxe de précarité.

Les 1000 milliards de dollars, craquées comme des allumettes dans le feu d’un régime pyromane, habitent toujours l’esprit des algériens.

Le Coronavirus , plaie inattendue et qui secoue la planète, laissera sur les carreau plein de pays émergents et  en développement .

L’Algérie,  devenue une petite redoute, après avoir touché le jackpot  et dilapidé le magot, sortira-t-elle indemne de ce qui ressemble déjà à la dépression de 1929 ? La réponse à des allures d’un Chloroquine politique .

DIRECT (Coronavirus) : suivez toutes les informations en temps réel :ici

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *