Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : la débâcle sans remontada

“En vrac” par Madjid Khelassi : la débâcle sans remontada

Le foot algérien, malgré une 2e étoile continentale, n’arrive pas à se débarrasser de ses maladies infantiles…les coups bas, les retournements de vestes, les coups de poignard dans le dos, la racaille-attitude, le dénigrement, les bâtons dans les crampons et tout le reste de la panoplie des avanies made in crapulerie  .

Cette fois-ci, c’est le président de la fédération qui est dans la mire de ceux qui travaillent pour tout, sauf pour le foot algérien. Haro sur Zetchi…l’unisson lâche est un patchwork à la dignité low-cost.

Rewind sur un mandat parsemé d’embûches. Année 2017, Kheireddine Zetchi, dirigeant à l’énergie cosmique  -fondateur du Paradou Athlétic Club, école de football devenue la pépinière du foot algérien et exportatrice de joueurs vers l’Europe…générant des rentrées en devises étrangères appréciables- est élu président de la FAF .

Mal élu, bien élu , désigné, coopté ? Qu’a cela ne tienne ! La 2e étoile sur le maillot des verts est à son crédit. Son osmose avec Belmadi saute aux yeux.

2019, l’Algérie est sacrée championne d’Afrique en terre égyptienne.

L’accueil fait aux fennecs dépasse l’inimaginable chez Belmadi et ses joueurs .

L’équipe est décorée de l’ordre du mérite national. Mais pas Zetchi. Le mouvement de bascule est net. La strophe est d’une brutalité inouïe.

Le président de la fédé, songe à démissionner, mais il fait contre mauvaise fortune bon cœur. Le pacte moral avec Belmadi est sacré.

Février 2020, le Coronavirus siffle la fin des rencontres de foot dans toute la planète. Le foot primaire de notre championnat raccroche ses crampons.

Juillet 2020, Quelques pays autorisent la reprise de leurs championnats sans public.

La FAF réfléchit à la chose. Le niet des autorités tombe. Le foot est mis de côté.

C’est le moment d’éjecter Zetchi. Et là, tout le monde s’y met. Les  dresseurs d’échafauds, les activateurs de trappes jubilent. L’allégresse dans une vindicte qui pue la haine.

Sauf que ce beau monde  se trompe ! Zetchi a toujours clamé qu’il ne fera pas 2 mandats. Il partira même avant !

Alors,  ce sera la théorie des dominos qui fera partir Belmadi, et transformera le souvenir de la 2e étoile en bal chez les vampires…intrigants.

Zetchi parti ou démis…Notre foot touchera son but…une débâcle sans remontada.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / gaz : Comment concilier l’économique et l’écologique dans un monde en crise

Les problèmes économiques du monde se superposent, les questions géostratégiques s’emballent alors que les Etats …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *