Accueil / International / Coup d’Etat au Gabon : un grand groupe minier français à l’arrêt

Coup d’Etat au Gabon : un grand groupe minier français à l’arrêt

Les activités du groupe minier français Eramet ont été « mises à l’arrêt », a déclaré mercredi la société à l’AFP. Le groupe « suit » la situation pour « protéger la sécurité de (son) personnel et l’intégrité de (ses) installations », a-t-il précisé. Eramet emploie quelque 8 000 personnes dans le pays, majoritairement gabonaises. Cette annonce faisait chuter l’action d’Eramet à la Bourse de Paris, qui perdait 18,83 % à 61,85 euros vers 9 h 55.

Le groupe est présent au Gabon à travers deux filiales. La compagnie Comilog (la compagnie minière de l’Ogooué) est spécialisée dans l’extraction de manganèse, minerai dont Eramet est le deuxième producteur mondial à haute teneur. Setrag (la Société d’exploitation du transgabonais), la deuxième filiale du groupe français, assure l’exploitation ferroviaire de la ligne qui relie la côte atlantique au sud-est du pays riche en minerais à travers la forêt équatoriale du Gabon.

R.I.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Elections législatives en France : le Rassemblement national arrive en tête du premier tour avec prés de 34% des voix

Le Rassemblement national arrive en tête du premier tour des élections législatives ce dimanche 30 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *