Accueil / Economie / Agriculture : la production d’agrumes augmente à plus de 18 millions qx

Agriculture : la production d’agrumes augmente à plus de 18 millions qx

La production d’agrumes a notablement augmenté durant la saison agricole en cours 2023-2024, atteignant plus de 18 millions de quintaux, grâce au développement de cette filière, notamment dans les wilayas du sud, a indiqué lundi à Alger le président du Conseil interprofessionnel de la filière agrumes (CNIF/agrumes), Mohamed Nadji. Dans une déclaration à la presse en marge de la journée d’étude préparatoire du salon régional des agrumes-région Centre, M. Nadji a fait savoir que le développement de cette activité par plusieurs wilayas, en tête desquelles El Oued, El Menia et Ouargla, a permis d’augmenter la production nationale d’agrumes à plus de 18 millions de qx, contre 16 millions de quintaux lors de la saison agricole précédente.

Les superficies consacrées à la production d’agrumes connaissent une expansion de 5.000 hectares par an ces dernières années, selon le responsable qui a souligné dans ce contexte l’importance d’encourager les agriculteurs à revenir à certaines variétés anciennes et à réduire les importations de produits destinés à la transformation pendant la période de récolte en Algérie.

Les agriculteurs œuvrent à augmenter la production à travers l’adoption de l’agriculture intensive (700 arbustes par hectare), mais cela nécessite de les accompagner par la signature de contrats avec des unités de transformation (production de jus, confitures et matières premières y relatives), avec l’élargissement du réseau de commercialisation et l’ouverture de nouvelles voies d’exportation, notamment vers les pays africains, a-t-il ajouté. A cette occasion, le représentant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Redouane Messaoudi a présenté un exposé sur les capacités de cette filière en Algérie, précisant que la production des agrumes dans le pays, toutes variétés confondues, avait atteint 16 millions qx lors de la saison 2022/2023 sur une superficie dépassant les 80.000 hectares dont 62% dans la région du Centre. La wilaya de Blida vient en tête du classement en matière de production avec 4 millions qx, suivie par Chlef (1,7 millions qx), et Mostaganem à la troisième place avec 1,5 millions qx, selon le même responsable qui a affirmé que le secteur s’employait au renforcement du partenariat dans le cadre de l’agriculture contractuelle à travers des conventions unissant les différents intervenants en termes de valorisation des produits et de leur commercialisation en Algérie et à l’international.

Pour sa part, le président de la Chambre nationale d’agriculture (CNA), Yazid Hanbli a mis en avant les efforts consentis au niveau de cette filière dont les agriculteurs œuvrent à diversifier les variétés destinées à la commercialisation, à la transformation ou encore à l’exportation suivant des plans techniques définis.

Intervenant à cette occasion le membre de la commission interministérielle chargée de l’utilisation des eaux usées épurées dans l’irrigation des arbres fruitiers, Fayrouz Boussouar a souligné l’importance de ce type d’eaux dans le renforcement de la production agricole car son utilisation est “sûre”. La commission œuvre avec les secteurs concernés pour la mise en œuvre des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, visant à irriguer 60% des superficies agricoles par des eaux usées traitées, à travers le raccordement des agriculteurs aux réseau y consacrés, tout en assurant les équipements nécessaires.

R.E

A propos LA NATION

Voir Aussi

Exportations de GNL : l’Algérie a consolidé ses parts sur le marché européen en 2023

La majeure partie de l’offre supplémentaire de l’Algérie en 2023 s’est dirigée vers la région …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *