Accueil / International / Raïssouni démissionne de la présidence de l’Union des oulémas musulmans

Raïssouni démissionne de la présidence de l’Union des oulémas musulmans

Deux semaines après ses déclarations irresponsables sur l’Algérie, la Maurétanie et Le Sahara occidental, Le marocain Ahmed Raïssouni, a présenté dimanche sa démission de la présidence de l’Union internationale des oulémas musulmans (UIOM).

Dans une déclaration à l’APS,  Abderezzak Guessoum, président de l’Association des oulémas musulmans algériens (AOMA), a précisé que les membres du secrétariat général de l’Union internationale des oulémas musulmans qu’il a contactés “lui ont confirmé que la démission a été présentée et acceptée conformément aux statuts de l’Union, qui prévoient, en cas de démission, la tenue, quelques mois après celle-ci, d’une Assemblée générale extraordinaire pour l’élection d’un nouveau président”.

Le départ de Raïssouni de la tête de l’UIOM fait suite à la levée de boucliers soulevée par ses propos irresponsables sur l’Algérie, mais aussi la Mauritanie et le Sahara occidental.

Dans un entretien à un média marocain, le prédicateur zélé a appelé à «marcher» sur Tindouf tout en s’attaquant à la Mauritanie et au Sahara occidental qualifiés de « fabrication coloniale ».

L’Union mondiale des oulémas musulmans n’a pas condamné les propos de son président. Son secrétaire général a affirmé que ces propos ne représentaient pas l’avis de l’organisation.

En Algérie, la sortie d’Ahmed Raïssouni a fait réagir des partis politiques, le Haut conseil islamique (HCI) et l’association des Ouléma musulmans algériens.

Cette dernière a décidé de geler son adhésion au sein de cette organisation tant que Raïssouni en est le président.

 « Nous reprendrons cette activité qu’une fois des excuses claires, nettes et précises sont prononcées par le concerné (Raïssouni) ou sa démission pure et simple de cette responsabilité », a déclaré le président de l’AOMA, Abderrazak Guessoum, le 21 août à la chaîne 3 de la Radio nationale.

Il n’y aura pas eu d’excuses, mais le prédicateur marocain a préféré jeter l’éponge…préférant l’allégeance au makhzen.

Abir.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Après l’échec du projet de résolution algérien sur le cessez-le-feu à Ghaza : le Hamas appelle les musulmans et les Arabes à adopter des positions strictes

Le Mouvement pour la Société de la Paix (MSP)  a fermement condamné aujourd’hui,  la position …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *