Accueil / National / Au premier jour de la rentrée administrative : les surveillants et les assistants d’éducation boycottent la reprise

Au premier jour de la rentrée administrative : les surveillants et les assistants d’éducation boycottent la reprise

Le jour de la reprise du travail des surveillants et assistants d’éducation a été ponctué par un débrayage. Selon des sources syndicales, le taux de boycott de ces cadres de l’Education a atteint 75,28%.

Le Syndicat national des surveillants et assistants d’éducation a expliqué dans un communiqué que la démarche intervenait immédiatement après la signature des fiches d’entrée et prévoit un boycott de tout travail administratif au niveau des services pédagogique (conseil pédagogique), où le taux de participation était différent d’un cycle d’enseignement à l’autre. Ce taux est faible dans le cycle primaire en raison du manque de représentation syndicale dans les écoles primaires, le poste de surveillant étant nouveau.

Le Syndicat a également confirmé que le taux de participation au boycott des travaux administratifs varie d’une région du pays à une autre et d’un établissement à un autre. Le taux oscille entre 30% à 100% dans certains collèges et lycées.

Le syndicat a critiqué l’exposition de ses représentants syndicaux à certains harcèlements et abus de la part des directeurs d’établissements d’enseignement, appelant l’intervention de la tutelle afin de s’assurer que les salariés exercent leur droit de grève.

Le syndicat a annoncé qu’il continuerait à boycotter le travail administratif dans les trois phases pédagogiques jusqu’à l’annonce de l’entrée des élèves, où une nouvelle grève serait lancée pour une durée de 3 jours.

Le syndicat a appelé le ministère à faire prévaloir la logique et la sagesse dans l’intérêt de la famille éducative et de l’élève, à respecter la loi réglementant le droit de grève, et à répondre d’urgence aux exigences professionnelles et sociales minimales des travailleurs.

Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Fabrication d’ascenseurs en Algérie : les entreprises italiennes spécialisées sollicitées

Les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *