Accueil / Economie / Modernisation de Sonatrach : nouvelle vision, nouveaux enjeux

Modernisation de Sonatrach : nouvelle vision, nouveaux enjeux

La Compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach, est au cœur d’un débat à tous les niveaux de responsabilité. L’enjeu est de taille. Il s’agit de la première entreprise, peut-être la seule, pourvoyeuse de devises fortes dans le pays. Dans un contexte de fortes turbulences économiques, un rendement de plus en plus bas, un marché pétrolier et gazier incertain, les hautes autorités du pays braquent les projecteurs sur cette entreprise, accordant, plus que jamais, un intérêt à sa performance. Lors de la rencontre organisée la semaine passée autour du plan de relance économique, le président de la République a ordonné d’engager un audit profond au niveau de Sonatrach, dans le but d’évaluer son patrimoine, de réduire le nombre de ses représentations à l’étranger, de diminuer les postes de responsabilités qui ne sont pas liés au rendement ou à la rentabilité de l’entreprise, ainsi que le passage d’une gestion qui date d’une époque révolue vers une comptabilité analytique saine.
Le président de la République avait également relevé, lors de ce Conseil, la stagnation dans laquelle se trouve ce secteur de l’énergie, empêtré dans les schémas de production classique et perdant de vue les énormes potentialités que recèle le pays.
Le chef de l’Etat a donné, en outre, des instructions précises en faveur de la relance des activités de prospection des réserves non exploitées et l’arrêt de toute importation de carburant et de produits de raffinage au 1er trimestre 2021. Annonçant, ainsi, une autre politique quant au rôle qu’elle devrait jouer.
Dans un communiqué diffusé hier, la Compagnie a indiqué qu’elle mobilisera tous les moyens pour concrétiser les objectifs fixés par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, notamment en matière de modernisation de sa gestion, d’amélioration de son efficacité opérationnelle et de sa compétitivité. C’est là, une déclaration de soutien à la nouvelle approche annoncé par le Président.
“Les décisions du président de la République, prises lors du dernier Conseil des ministres, réaffirment tout l’intérêt qu’accordent les hautes autorités de l’Etat à Sonatrach et à son devenir, et qui sont de nature à redynamiser les activités du Groupe en lui fixant des objectifs en vue de moderniser sa gestion, d’améliorer son efficacité opérationnelle et sa compétitivité et de valoriser sa ressource humaine qui demeure sa première richesse”, a précisé la même source.
A cet effet, Sonatrach a souligné qu’elle s’inscrivait “pleinement dans la vision de l’Etat, qui prône notamment, la consolidation de la base de réserves d’hydrocarbures, la mobilisation des découvertes pour augmenter les niveaux de production, le développement des activités de transformation pour valoriser les ressources du pays, la rationalisation et l’optimisation des dépenses afin de renforcer la capacité de résilience du Groupe et d’assurer sa profitabilité et sa pérennité” .
Pour atteindre ces objectifs, la Compagnie nationale des hydrocarbures a décidé de poursuivre la concrétisation de son programme stratégique à travers des projets d’amélioration couvrant, entre autres, la modernisation de la fonction ressources humaines, l’implémentation d’un système d’information (ERP, digitalisation, etc.), la redynamisation de la fonction recherche et développement et la promotion du contenu local, a fait savoir le communiqué.

Synthèse : Aziz T.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *