Accueil / Conjoncture / La Constitution de novembre 2020 “vient pour parachever le processus d’édification d’un Etat national”

La Constitution de novembre 2020 “vient pour parachever le processus d’édification d’un Etat national”

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé, mardi à Alger, que la Constitution de novembre 2020 “vient parachever le processus d’édification de l’Etat national”, se disant convaincu que le peuple algérien “apportera son soutien à ce projet qui répond à ses aspirations”.

Dans une allocution prononcée lors d’une rencontre avec les acteurs de la société civile de la wilaya d’Alger, tenue à l’Université des sciences et technologies Houari Boumediene, M. Djerad a précisé que “le 1er novembre 2020 sera exceptionnel par rapport aux précédentes années”, car, a-t-il dit, “il représente une date symbolique qu’est 1954 et demeurera pour la vie un modèle à suivre pour plusieurs peuples du monde en termes de courage, de sacrifice, de résistance et de lutte contre l’oppression et le despotisme”.

Le 1er novembre 2020, poursuit le premier ministre, “est un nouveau rendez-vous que nous marquons dans l’histoire pour dire au monde que nous sommes une nation de gloires, de hauts faits et de sacrifices”, soulignant que “la Constitution de novembre consacre les étapes de lutte de notre peuple jusqu’à la nouvelle République”.

Ce projet “a concrétisé la résistance de notre nation contre les tentatives attentatoires à notre identité nationale (l’Islam, l’Arabité et l’Amazighité) et a constitutionnalisé le Hirak populaire béni, l’élan qui a destitué le système corrompu et a ébloui le monde par son caractère pacifique”, a ajouté le Premier ministre.

“La Constitution 2020 évite à la nation la fitna, la violence, l’extrémisme, les discours haineux, la discrimination, et traduit les valeurs de dialogue, de réconciliation et de fraternité”, a-t-il soutenu, rappelant que cet amendement figurait parmi les 54 engagements du Président de la République lors de sa campagne électorale pour “construire une nouvelle République pour laquelle le peuple est sorti le 22 février”.

Evoquant les droits de la femme, le Premier ministre a rassuré que la Constitution de novembre “renforce les droits et la place de la femme et lui garantit les mêmes opportunités pour réussir et contribuer à l’édification du pays et assumer les responsabilités dans les instances et les institutions tout en la protégeant de toute forme de violence”.

 

Il a affirmé que la nouvelle Constitution vient “pour la protection de nos enfants et l’accompagnement des personnes âgées et le soutien par l’Etat aux côtés des défavorisés et des personnes aux besoins spécifiques”, de même qu'”elle réhabilite nos enfants de la communauté et nos compétences à l’étranger en leur accordant l’opportunité de participer à la construction du pays”.

Le Premier ministre, M. Abdelaziz Dejrad s’est dit convaincu que “le peuple algérien apportera, comme à l’accoutumée, son appui à ce projet qui répond à ses aspirations” et le 1er novembre 2020 sera “une date témoin de la volonté de notre peuple de surmonter les défis et faire face aux difficultés”.

APS

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *