Accueil / National / In Amenas (4e région militaire) : Chanegriha supervise l’exercice “ISSAR 2-2022”

In Amenas (4e région militaire) : Chanegriha supervise l’exercice “ISSAR 2-2022”

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), a supervisé mardi matin, au deuxième jour de sa visite de travail et d’inspection en 4e Région militaire, l’exécution d’un exercice tactique sectoriel avec munitions réelles “ISSAR 2-2022” au niveau du Secteur opérationnel Nord-Est In Amenas, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Selon la même source,”au champ de tir du Secteur opérationnel, Monsieur le Général d’Armée a suivi de près les actions de combat exécutées par les unités terrestres, aériennes et de défense aérienne du territoire engagées”.

“Ces actions qui se sont caractérisées, durant toutes les phases, par un professionnalisme et un niveau tactique et opérationnel élevés, confirment une fois encore la rigueur dans l’accomplissement des actions tant sur le plan de la planification que celui de  l’exécution, et reflètent la compétence des cadres en matière de montage et de conduite des différentes opérations, ainsi que le savoir-faire et la maîtrise par les personnels des différents systèmes d’armes et équipements mis à disposition, contribuant ainsi à l’atteinte des objectifs tracés”, soutient le MDN.

Cet exercice tactique, “exécuté avec munitions réelles, vise à tester la disponibilité au combat des unités du Secteur dont le dispositif de ravitaillement en carburants déployé sur le terrain, à former les commandants d’unités et les états-majors à la conduite des opérations et à développer leurs connaissances en matière de planification, de préparation, d’organisation et d’exécution, tout en les mettant dans les conditions d’un combat réel”, explique le MDN.

Exercices militaires terrestres algéro-russes

Des manœuvres militaires conjointes entre les armées algérienne et russe auront lieu du 16 au 28 novembre pour la première fois en Algérie dans le sud-ouest du pays, a rapporté hier l’agence russe Sputnik. Le ministère de la défense nationale (MDN) avait annoncé en octobre dernier qu’un exercice conjoint avec la Russie va se dérouler le mois de novembre en Algérie.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères avait précédemment souligné que ces manœuvres conjointes programmées du 16 au 28 novembre ne visaient “aucun pays tiers”.

Même si les exercices annoncés auront lieu à une cinquantaine de kilomètres de la frontière marocaine, ils ne visent « aucun pays tiers », a précisé une porte-parole de la diplomatie russe.

Baptisées « Bouclier du désert », ces manœuvres se dérouleront dans la région de Bechar (3e région militaire). Elles constituent des exercices antiterroristes, et verront la participation d’une centaine de membres des forces spéciales algériennes et autant de leurs homologues russes, indique la même source.

Il s’agit, selon la même source, de premiers exercices terrestres entre les deux pays. Les soldats des deux pays simuleront «la recherche et la destruction de groupes terroristes ».

Deux autres manœuvres ont eu lieu entre les deux armées en 2022, les exercices Vostok-2022, auxquels ont participé des soldats algériens dans le district militaire russe Est en septembre, et l’accotement en octobre à Alger d’un détachement de navires de guerre russes pour un exercice avec la marine algérienne.

Les premières manœuvres conjointes avaient eu lieu en Ossétie du Nord en octobre 2021, rappelle Sputnik.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune devrait se rendre avant la fin de l’année en Russie, selon ce qu’a indiqué vendredi 11 novembre à Paris au même média le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.

Un nouveau partenariat stratégique devrait être signé entre les deux pays à l’occasion de la visite du président Tebboune en Russie.

Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *