Accueil / National / Abdelhakim Belaabed (ministre de l’Education nationale) : les mesures de lutte contre la fraude ont quasiment mis fin au phénomène

Abdelhakim Belaabed (ministre de l’Education nationale) : les mesures de lutte contre la fraude ont quasiment mis fin au phénomène

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, a affirmé, lundi depuis Tipasa, que les mesures prises pour lutter contre la fraude avaient quasiment mis fin au phénomène l’année dernière.

Dans une allocution prononcée devant les autorités locales, en marge d’une visite à Tipasa pour s’enquérir du déroulement des épreuves du 2e jour du Baccalauréat 2023, M. Belaabed a fait savoir que la session actuelle de l’examen était marquée par l’installation de cellules de veille et de lutte contre la fraude au niveau de chaque wilaya, supervisées par les procureur généraux de chaque Cour de justice, avec la participation des commissions sécuritaires des wilayas et des directions de l’Education.

Selon le ministre, la cellule de veille qui s’inscrit dans le cadre des mesures de lutte contre la fraude permettra de “conférer davantage de crédibilité à ces épreuves décisives auxquelles les hautes autorités du pays accordent un intérêt particulier et que le président de la République suit personnellement.

Concernant les préparatifs de la prochaine année scolaire, M. Belaabed a fait état de plusieurs nouveautés, notamment la poursuite des dispositions visant à consolider l’enseignement de l’anglais dans le cycle primaire dès la 4e année, et ce, par la mobilisation de 12.000 enseignants à travers 20.000 écoles primaires.

Il a également été décidé, à partir de l’année prochaine, de lancer la formation des enseignants d’anglais du cycle primaire au niveau des Ecoles normales supérieures (ENS), en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Concernant l’allègement du cartable, le ministre a insisté sur la généralisation des tablettes numériques dans toutes les écoles, précisant que l’année scolaire 2023-2024 verra la dotation de 1.200 écoles en équipements pédagogiques modernes, outre la préparation de l’organisation du premier baccalauréat dans la filière des arts.

Il a appelé dans ce sens les walis de la République à prendre, lors de la prochaine année scolaire, toutes les mesures à même de garantir les moyens logistiques nécessaires, notamment la distribution du manuel scolaire et la mise à disposition de casiers au niveau de chaque établissement.

A cet égard, le wali de Tipasa, Aboubakr Seddik Boucetta, a fait état de la mobilisation de 30 millions de dinars pour doter toutes les structures scolaire de casiers.

Le ministre qui a donné, en compagnie du wali de Tipasa, le coup d’envoi de l’épreuve des mathématiques depuis le centre d’examen “Ahmed Ould Torki” à Bousmaïl, a souligné que “les épreuves de cet examen décisif se déroulent dans de bonnes conditions”, affirmant qu’il “suit quotidiennement leur déroulement par visioconférence à travers l’ensemble du territoire national”.

R.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *