Accueil / Sport / Objet d’une question écrite au ministre de la jeunesse et du sport : la situation financière de la FAF à l’Assemblée nationale

Objet d’une question écrite au ministre de la jeunesse et du sport : la situation financière de la FAF à l’Assemblée nationale

Dans une question écrite, le député à l’Assemblée populaire nationale, Rebhi Ahmed a demandé au ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane  Hammad, des éclaircissements sur le déficit budgétaire de la Fédération algérienne de football (FAF) et les dettes injustifiées suite à l’organisation par l’Algérie de la Coupe d’Afrique 2023 des locaux (CHAN), en plus des dettes laissées par l’ancien bureau fédéral estimées à 700 milliards de centimes, alors que le budget approuvé par l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération est de 332.675.000,5 dinars algériens.

Le député a expliqué, dans sa déclaration, que face à cette situation, les services de la Fédération et du commissaire aux comptes n’ont levé le petit doigt pour auditer la comptabilité et notifier au Parquet les vices comptables conformément aux lois algériennes.

Dans sa question au ministre au ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane  Hammad, s’est interrogé  sur les raisons pour lesquelles les services du ministère, en tant que pouvoir public, ne sont intéressés à la question en engageant des poursuites.

Faut-il rappeler que l’organisation de la CHAN a coûté 387 milliards centimes et que le commissaire aux comptes de la fédération a refusé d’approuver le dossier. Un refus justifié par l’ambiguïté du dossier et l’absence de documents justifiant le montant financier exorbitant dépensé.

Le commissaire aux comptes a également confirmé avoir demandé au président du comité d’organisation, Okali, et à son adjoint, Ben Hamza, des documents justifiant ces valeurs, mais il n’a reçu aucune réponse pour l’instant.

Le président de la Fédération algérienne de football, Walid Sadi, a confirmé que les procès-verbaux des délibérations des précédents bureaux fédéraux, de 2017 à 2022, avaient disparu dans des circonstances mystérieuses. Il a affirmé que la FAF avait été victime d’une escroquerie de la société Adidas, qui finançait les équipes nationales. « C’est cette entreprise qui a refusé de payer la valeur de deux millions d’euros, conformément à l’accord conclu entre elle et l’ancien bureau fédéral de la FAF à l’époque Kheireddine Zatchi». Walid Sadi, a confirmé qu’un comité d’audit travaille – actuellement – à auditer tous les comptes fédéraux.

La Fédération algérienne de Football a révélé des sommes d’argent prélevées par 7 personnes qui sont toujours injustifiées.

Sid A.B

A propos LA NATION

Voir Aussi

Natation / Championnats d’Afrique Open (1re journée) : trois médailles dont 1 en or pour l’Algérie

La sélection algérienne de natation a remporté trois médailles (1 or, 1 argent et 1 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *