Accueil / National / Conseil de sécurité de l’ONU : un projet algérien de résolution sur les attaques sionistes à Rafah

Conseil de sécurité de l’ONU : un projet algérien de résolution sur les attaques sionistes à Rafah

La Mission permanente de l’Algérie auprès de l’Organisation des Nations unies à New York a introduit mardi au Conseil de sécurité, un projet de résolution obligeant la puissance occupante à cesser immédiatement son offensive militaire et toute autre action à Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza.

Le projet de résolution algérien, introduit au sortir de la réunion d’urgence du Conseil de sécurité convoquée à la demande de l’Algérie au sujet des récentes attaques contre les camps de réfugiés de Rafah, exige un cessez-le-feu immédiat, respecté par toutes les parties, et condamne les attaques indiscriminées contre les civils, y compris les femmes et les enfants, et les infrastructures civiles.

Le texte exige à nouveau que toutes les parties au conflit respectent leurs obligations en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’homme, en particulier en ce qui concerne la protection des civils et des biens à caractère civil, et la nécessité de cesser de priver la population civile palestinienne de la bande de Ghaza des services de base et de l’aide humanitaire indispensables à sa survie.

Le projet de résolution exprime également la grave préoccupation du Conseil face à la situation humanitaire désastreuse avec une famine généralisée dans toute la bande de Ghaza et les mauvaises conditions de vie ainsi que les souffrances de la population civile palestinienne, y compris ceux qui se sont réfugiés à Rafah, dont la plupart ont été déplacés de force.

Ce projet de résolution fait suite à l’agression barbare et injustifiable lancée par les forces d’occupation sionistes contre un camp de réfugiés palestiniens à Rafah, qui a coûté la vie à plus de 45 martyrs, dont des enfants, des bébés et des femmes, en plus de nombreuses personnes gravement brûlées qui nécessitent un traitement devenu introuvable dans la bande de Ghaza après la destruction de la plupart de ses établissements de santé.

Le Représentant permanent de l’Algérie, l’ambassadeur Amar Bendjama, avait assuré à la presse, immédiatement après la séance à huis clos du Conseil de sécurité mardi soir, que l’Algérie compte faire circuler aux membres du Conseil de sécurité un projet de résolution concis et décisif pour mettre fin aux massacres à Rafah.

Ce projet de résolution devrait être soumis dans les prochains jours au vote des membres du Conseil dès l’achèvement de la phase de négociation, qui devrait être de courte durée et ce, compte tenu de la gravité de la situation sur le terrain.

Mardi à Berlin, le président français Emmanuel Macron a apporté le soutien de la France à la demande algérienne d’un cessez-le-feu à Gaza.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *