Accueil / International / Les Etats-Unis annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie et l’expulsion de diplomates

Les Etats-Unis annoncent de nouvelles sanctions contre la Russie et l’expulsion de diplomates

Washington a annoncé de nouvelles sanctions contre Moscou et l’expulsion de dix diplomates russes.Les pays membres de l’OTAN ont apporté leur soutien à l’initiative américaine.

L’information, évoquée par la presse, a été officialisée ce 15 avril : les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie et l’expulsion de diplomates russes, accusant Moscou de cyberattaques et d’ingérences dans l’élection présidentielle de 2020.

Le président des Etats-Unis a ainsi signé un décret visant à sanctionner la Russie, de manière à engendrer «des conséquences stratégiques et économiques», «si elle continue ou favorise une escalade de ses actions de déstabilisation internationale», selon un communiqué de la Maison Blanche. Dans le cadre de ce décret, le Trésor américain a interdit aux institutions financières américaines d’acheter directement de la dette émise par la Russie après le 14 juin prochain. Il sanctionne également six sociétés technologiques russes accusées de soutenir les activités cyber du renseignement de Moscou.

Par ailleurs, le Trésor sanctionne 32 entités et personnes accusées d’avoir tenté, au nom du gouvernement russe, «d’influencer l’élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis», selon la Maison Blanche. Et, en partenariat avec l’Union européenne, le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie, le gouvernement américain impose aussi des sanctions à huit personnes et entités «associées à l’occupation et à la répression persistantes en Crimée», territoire rattaché par référendum à la Fédération de Russie en 2014.  L’OTAN alignée sur les Etats-Unis Dans la foulée, l’OTAN a apporté son soutien à Washington : «Les pays de l’Otan expriment leur soutien et leur solidarité à leur Allié, les États-Unis, après l’annonce de mesures destinées à répondre aux activités déstabilisatrices de la Russie», a annoncé l’Alliance dans un communiqué.

L’ambassadeur américain convoqué par Moscou «Cette direction [des décisions américaines] ne répond pas aux intérêts des deux peuples», a réagi dans la foulée la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova lors d’un point presse. «Biden a exprimé son intérêt pour la normalisation des relations, mais les actions de l’administration prouvent le contraire. Un tel comportement agressif sera combattu.

Il y aura un prix à payer pour la dégradation des relations bilatérales», a-t-elle par ailleurs avertit. L’ambassadeur américain en Russie sera convoqué par les autorités russes pour une «conversation difficile».  Il y aura un prix à payer pour la dégradation des relations bilatérales Plus tôt ce 15 avril, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait commenté la perspective de ces nouvelles sanctions américaines anti-russes : «Nous dénonçons toute aspiration à imposer des sanctions, les qualifions d’illégitimes et, dans tous les cas, le principe de réciprocité est appliqué dans ce domaine, la réciprocité afin que nous puissions défendre au mieux nos propres intérêts.» Le porte-parole de la présidence russe avait également déclaré que de telles sanctions ne contribueraient «en aucune manière»  à la tenue d’une réunion entre les présidents américain Joe Biden et russe Vladimir Poutine Dmitri Peskov avait néanmoins précisé : «Quant à la question de savoir si elles l’empêcheront ou pas – cette décision sera en fin de compte prise par les présidents. Le président américain a fait une proposition, ensuite c’est au président russe de prendre sa décision».

Source : RT France

A propos LA NATION

Voir Aussi

France : une tribune de militaires à la retraite provoque un scandale

Baptisée « Pour un retour de l’honneur de nos gouvernants », la lettre ouverte, soutenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *