Accueil / Conjoncture / Covid-19 : la crise sanitaire s’emballe, la riposte aussi

Covid-19 : la crise sanitaire s’emballe, la riposte aussi

Depuis quelques jours, plusieurs hôpitaux et structures de santé frôlent la saturation et même l’effondrement. Le manque de lits et les pénuries en matière d’oxygène font craindre le pire. Une situation qui pousse les autorités à agir dans l’urgence.

Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed, a présidé une réunion avec les principaux producteurs d’oxygène médical, lors de laquelle plusieurs mesures ont été prises pour assurer une meilleure distribution de cette matière vitale qui connaît une forte demande avec la hausse des cas de Covid-19. Cette réunion s’est tenue dimanche, sur instruction du Premier ministre, en présence des cadres du ministère de l’industrie pharmaceutique et des représentants de Linde Gas, Sidal Spa, Rayanox, Maghrebine des gaz médicaux et de Calgaz Algérie, précise le ministère dans un communiqué. Au cours de cette réunion, M. Benbahmed a instruit l’ensemble des producteurs à assurer une meilleure coordination avec la cellule de crise installé au niveau du Premier ministère notamment en communiquant les quantités d’oxygène produites et livrées J et J-1, le planning de distribution à J+1, le recensement des besoins réels de chaque établissement de santé livré ainsi que la cartographie de leur clientèle. Le ministre a également donné des orientations visant à garantir une meilleure organisation en termes de production de l’oxygène médical et sa distribution au niveau national. Ainsi, les producteurs sont tenus d’optimiser les délais d’analyse de l’oxygène en collaboration avec l’Agence nationale des produits pharmaceutique, d’identifier un itinéraire de distribution de l’oxygène précis et définitif par chaque opérateur, d’externaliser la commercialisation des bouteilles d’oxygène des sites de production pour permettre une meilleure organisation logistique pour les livraisons des établissements de santé. Les producteurs ont été instruits, lors de cette réunion, à l’effet de redoubler d’effort et d’assurer une mobilisation continue de leurs unités de production et de leurs équipes pour répondre à la forte demande en oxygène médical, selon le communiqué.

 L’armée prête main forte

De son côté, l’Armée populaire nationale a reçu, hier, une livraison de 1050 concentrateurs d’oxygène, acheminée par des avions des Forces aériennes, selon le ministère de la Défense nationale.

« Dans le cadre du renforcement des efforts du système sanitaire national, et afin de garantir les moyens nécessaires pour la prise en charge des malades touchés par le Coronavirus, deux avions militaires relevant de nos Forces aériennes ont atterri, la nuit (…) du 25 juillet 2021 à la base aérienne de Boufarik, avec à leur bord la première livraison des équipements de concentrateurs d’oxygène, estimée à 1050 concentrateurs acquise de la République populaire de Chine », précise la même source.

« Cette opération sera suivie, dans les prochains jours et semaines, par d’autres opérations similaires pour l’acheminement d’autres quantités de ces équipements médicaux nécessaires », ajoute le communiqué.

Abderrahmane Benbouzid a ordonné, pour sa part, l’association du secteur privé (cliniques, pharmacies…) à la campagne nationale de vaccination avec l’actualisation des besoins de chaque wilaya en oxygène médical, via la plateforme numérique mise en place à cet effet, indique un communiqué du ministère.

Le ministre de la Santé, président du Comité de suivi de l’évolution de la pandémie de Coronavirus, a annoncé cette décision lors de la réunion par visioconférence qu’il a tenu hier avec les directeurs des établissements hospitaliers et les directeurs de la Santé, pour faire le point sur la gestion de la crise sanitaire et sur les difficultés enregistrées sur terrain avec la hausse inquiétante des cas de contamination au Covid-19.

Concernant la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19, Benbouzid a plaidé pour l’accélération de la cadence de l’opération, unique moyen pour endiguer la propagation à ses yeux.

« Cela passe par l’intensification des opérations de vaccination à tous les niveaux, que ce soit les établissements sanitaires ou les espaces de proximité, en collaboration avec les services de la Protection civile qui a lancé une opération au niveau des quartiers d’Alger, de Constantine et d’Oran », note le communiqué du ministère.

Le ministre de la Santé a appelé, en outre, à la distribution du vaccin aux entreprises disposant d’unités sanitaires spécifiques aux travailleurs.

Lors de cette rencontre, le ministre a donné une série d’autres instructions portant sur « l’importance de gérer les lits dans les hôpitaux, avec renforcement et mobilisation des moyens logistiques, techniques et humains et l’affectation d’espaces supplémentaires de réserve, en cas d’aggravation de la situation épidémiologique, comme les hôtels, les salles de sport, etc… ».

Le ministre a également mis en avant la nécessité de « la mobilisation et de la vigilance en matière de disponibilité de l’oxygène et de contrôle des équipements de stockage de cette matière », insistant sur « la mise à jour des informations relatives aux besoins de chaque wilaya via la plateforme numérique, mise en place au niveau du niveau du Premier ministère ».

Dans ce cadre, M. Benbouzid a appelé les directeurs de la Santé à acquérir des appareils supplémentaires condensateurs d’oxygène. Appelant à « la conjugaison des efforts en vue de surpasser cette crise sanitaire et à la vigilance et au strict respect des mesures préventives », le ministre a tenu à louer « les efforts déployés par l’armée blanche en vue de faire face à cette épidémie ».

Synthèse M. Badaoui

A propos LA NATION

Voir Aussi

Rentrée scolaire : surnombre et hantise du décrochage

La rentrée scolaire est toujours un événement considérable dans tous les pays du monde. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *