Accueil / National / Conseil des ministres : Tebboune encense le travail de la mission diplomatique à l’ONU

Conseil des ministres : Tebboune encense le travail de la mission diplomatique à l’ONU

La charge de travail abattue par Ammar Benjamia, Représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies , au sein de l’ONU, en faveur des Palestiniens, a fait l’objet d’éloges de la part du président Tebboune. Lors de la réunion du Conseil des ministres tenue dimanche, le chef de l’Etat a tenu à saluer selon un communiqué des services de la communication de la présidence de la République,  « le remarquable travail de la mission diplomatique algérienne, notamment l’ambassadeur Ammar Benjamia, Représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies ». Auparavant, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a présenté un exposé sur les développements survenus sur la scène internationale. Il a notamment fait le point sur la situation de plus en plus dramatique dans la Bande de Gaza et les évolutions du dossier palestinien au Conseil de sécurité et au sein de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies.

Sur un autre registre, le président de la République a mis l’accent sur l’impératif d’accorder une importance majeure au parachèvement des programmes de développement dans les wilayas de Khenchela, Tissemsilt, Djelfa et Tindouf, en adoptant une stratégie qui repose sur l’équilibre régional en matière de développement en vue de remédier aux insuffisances enregistrées par le passé dans certaines régions par rapport à d’autres.

Concernant le suivi de la mise en œuvre des programmes complémentaires de développement dans de ces quatre wilayas, le président de la République a mis l’accent sur “la nécessité de renforcer la cohésion nationale qui demeure au centre de ses priorités, à travers une stratégie reposant sur l’équilibre régional en matière de développement en vue de remédier aux insuffisances enregistrées par le passé dans certaines régions par rapport à d’autres”, a indiqué un communiqué du Conseil des ministres.

Dans ce cadre, le président de la République a enjoint d”‘accorder une importance majeure au parachèvement des programmes de développement dans ces wilayas, qui en ont été dépourvues des décennies durant”. S’agissant de la wilaya de Djelfa, le président de la République a insisté sur “l’importance de l’aménagement urbain et de l’harmonisation du Chef-lieu de la wilaya avec l’expansion urbaine à cachet moderne”.

Dans ce sens, le président de la République a salué les efforts du “ministère de la Santé pour l’équipement des infrastructures sanitaires de la wilaya de Tindouf, conformément à l’engagement pris lors de sa dernière visite dans la wilaya, ce qui permettra de fournir et d’assurer de meilleures prestations sanitaires aux citoyens”, selon la même source. Pour la wilaya de Tissemsilt, le président de la République a ordonné l’augmentation de son quota de logements ruraux de 3.000 à 15.000 unités, selon le communiqué du Conseil des ministres.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a souligné l’impératif d’accorder une grande importance au recensement général de l’agriculture, en ce qu’il représente “un mécanisme essentiel” pour la prise de décisions, indique un communiqué du Conseil des ministres.

Après avoir écouté un exposé relatif au rapport d’étape sur le recensement général de l’agriculture, le président de la République a “enjoint au Gouvernement d’accorder une grande importance au recensement général dans le secteur de l’agriculture, en ce qu’il représente un mécanisme essentiel pour connaître les capacités nationales et identifier les besoins afin de prendre les bonnes décisions sur la base de données scientifiques exactes”, a précisé le communiqué.

D’autre part, le Conseil des ministres a approuvé un marché par négociation directe entre le Haut-commissariat à la numérisation et l’entreprise chinoise Huawei vu son caractère urgent, a indiqué un communiqué. Concernant le rapport d’étape sur l’état d’avancement de l’opération de numérisation, “après la présentation, par la Haut-commissaire à la numérisation, de son rapport périodique, qui a enregistré une progression notable en termes d’interconnexion entre les différentes instances et administrations publiques et le lancement de la réalisation d’un centre de données national (Data Center), le Conseil des ministres a approuvé un marché par négociation directe entre le Haut-commissariat à la numérisation et l’entreprise chinoise Huawei vu son caractère urgent”, selon la même source.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Corruption : marché suspect entre Mobilis et un consortium algéro-étranger

•             Trois individus placés en détention et quatre autres sous contrôle judiciaire Le juge d’instruction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *