Accueil / Economie / 7e sommet du Forum des pays exportateurs de gaz : pour une stabilité durable du marché 

7e sommet du Forum des pays exportateurs de gaz : pour une stabilité durable du marché 

Les travaux du 7e sommet Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) débuteront ce jeudi à Alger. L’Algérie a mobilisé d’importants moyens logistiques et organisationnels pour la réussite de cette rencontre jugée stratégique.

Il s’agit, effectivement, d’un rendez-vous énergétique mondial d’envergure. Car, il intervient dans une conjoncture très particulière où le Gaz naturel est l’élément énergétique le plus demandé.

Dans un message de bienvenue, publié sur le site électronique dédié au 7e Sommet, le président de la République Abdelmadjid Tebboune, qui a présidé des réunions consacrées aux préparatifs, avait souligné que “l’Algérie est déterminée à réunir toutes les conditions de succès de ce rendez-vous”, tout en réaffirmant “l’importance de la coopération et de la solidarité dans le cadre de ce Forum”.

Pour le président de la République, “la session d’Alger se tient dans un contexte où le gaz naturel est de plus en plus sollicité en tant que source d’énergie cruciale pour le développement socioéconomique, étant l’une des principales sources d’énergie alternatives, propres et respectueuses de l’environnement”.

Dans le même sillage, il a assuré que “la préservation de cette ressource précieuse et son exploitation, à bon escient, est une responsabilité partagée, qui doit reposer sur une compréhension mutuelle des exigences de l’équilibre des intérêts et du partage des avantages”.

Au cours de sa visite en Algérie, Mohamed Hamel, secrétaire général du Forum des pays exportateurs de gaz, s’était félicité des dispositions prises pour accueillir ce sommet, en notant, dans une déclaration adressée aux délégués des pays membres du Forum, que le Comité national algérien, chargé de l’organisation, a mobilisé toutes les ressources nécessaires pour offrir les conditions idéales pour “un événement réussi et productif”.

Différents experts s’accordent à dire que l’ordre du jour du sommet devrait se pencher sur la coordination entre les membres du forum dans le but d’assurer une stabilité du marché sur le moyen et le long terme. Une stabilité menacé par une probable baisse de la demande.

Pour les pays producteurs la stabilité du marché est une condition sine qua non pour un retour d’investissement sûr.

Pour rappel, le Forum des pays Exportateurs de Gaz (GECF) est une organisation intergouvernementale représentant les principaux pays exportateurs de gaz au monde, soit 70% des réserves mondiales prouvées de gaz, plus de 40% de la production commercialisée, 47% des exportations par gazoduc et plus de la moitié des exportations de GNL dans le monde.

12 membres permanents du forum sont (Algérie, Bolivie, Egypte, Guinée Equatoriale, Iran, Libye, Nigeria, Qatar, Russie, Trinité-et-Tobago, Emirats arabes unis, Venezuela) et 7 membres observateurs (Angola, Azerbaïdjan, Irak, Malaisie, Mauritanie, Mozambique, Pérou).

Syntèse : Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *