Accueil / Economie / Opep+ : pas de discussions en cours sur une révision de l’accord du 5 octobre

Opep+ : pas de discussions en cours sur une révision de l’accord du 5 octobre

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a réfuté mardi l’existence de discussions en cours sur une révision de l’accord conclu par l’Opep et ses alliés (Opep+) le 5 octobre dernier.

“Il n’y a pas de discussions en cours sur une révision de l’accord du 5 octobre dernier. Les décisions de l’OPEP+ sont prises en toute transparence lors des réunions et à l’unanimité de ses membres”, a-t-il déclaré à l’APS.

“Les spéculations sur d’improbables révisions des niveaux de production de l’OPEP+ sont de nature à perturber le fonctionnement normal des marchés pétroliers”, a souligné le ministre.

A rappeler que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés avaient décidé, lors de leur 33ème réunion ministérielle tenue à Vienne, de baisser la production pétrolière totale de l’alliance de 2 millions de barils/jour en novembre. L’alliance a également décidé de prolonger la durée de la déclaration de coopération (Doc) jusqu’à fin 2023

L’Arabie Saoudite dément des discussions pour augmenter la production

Le journal américain Wall Street Journal a rapporté que l’Arabie saoudite, qui co-dirige l’OPEP+ avec la Russie, et d’autres membres du Cartel envisageaient une « augmentation allant jusqu’à 500.000 barils par jour ».

L’information du journal américain, faisant état de discussions entre les pays producteurs de pétrole pour augmenter la production lors de leur prochaine réunion, ont été démenties durant la même journée par l’Arabie saoudite, qui a ajouté qu’une réduction de la production décidée en octobre par l’OPEP+ devrait rester en vigueur jusqu’à fin 2023.

Selon l’agence de presse officielle saoudienne Spa, reprise par l’AFP, le ministre de l’Energie saoudien Abdel Aziz ben Salmane a « démenti catégoriquement » cette information, . « Il est bien connu, et ce n’est un secret pour personne, que l’OPEP+ ne discute d’aucune décision avant ses réunions », a déclaré le prince Abdel Aziz.

La prochaine réunion de l’OPEP+ -les 13 membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) menés par l’Arabie saoudite et leurs 10 partenaires conduits par la Russie- est prévue le 4 décembre.

Le Brent avoisine les 88 dollars

Les prix du pétrole se stabilisent hier dans les séances matinales, avoisinant les 88 dollars.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier 2023 était en légère hausse (+0,42%) à 87,82 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en janvier, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, prenait 0,41% à 80,37 dollars.

L’Arabie saoudite a démenti lundi des informations faisant état de discussions au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses alliés (Opep+) pour augmenter la production lors de leur prochaine réunion.

Résultat, le cours du brut, qui avait plongé à son plus bas depuis le début de l’année, est remonté de plus belle et s’échange désormais peu ou prou à son niveau de vendredi soir.

Le marché se demande comment l’Opep+ va réagir après la décision d’abaisser leur production, alors que l’inflation moins forte que prévu aux Etats-Unis rendrait le dollar moins coûteux, ont relevé des experts pétroliers.

La baisse de la valeur de la devise américaine, qui fait référence sur le marché du brut, ferait monter le pouvoir d’achat des investisseurs utilisant d’autres monnaies et par conséquence les prix de l’or noir, préviennent-ils.

 R.E & Agences

A propos LA NATION

Voir Aussi

Programme de 3 GW d’énergie renouvelable : un coût de 400 mds de DA financé par la BNA

Le coût du programme actuel des énergies renouvelables, dans sa première phase, portant sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *