Accueil / Conjoncture / De grosses huiles de l’Energie et de l’industrie devant le juge

De grosses huiles de l’Energie et de l’industrie devant le juge

L’inénarrable Chakib Khelil, l’ancien ministre de l’Energie sous Bouteflika, actuellement en fuite à l’étranger, a été cité à comparaître, lundi, au tribunal de Sidi M’hamed pour répondre de plusieurs chefs d’accusation, dont corruption. Toutefois, comme il fallait s’y attendre, le prévenu n’a pas daigné répondre à la convocation. Ce n’est pas le cas de deux autres pontes du secteur des hydrocarbures, déjà incarcérés, Mohamed Meziane, ancien P-dg de Sonatrach, et son adjoint, Abdelhafidh Feghouli dont la demande de libération provisoire a été déboutée.

Les accusés sont poursuivis pour des chefs d’accusation en lien avec la corruption dans le dossier de réalisation du complexe du gaz naturel d’Arzew (Oran), pour octroi de privilèges injustifiés, abus de fonction et conclusion de marchés en violation de la législation et des lois. Mais le pôle pénal économique et financier a décidé le report du procès au lundi 3 janvier prochain.

D’anciens cadres du groupe Sonatrach et de plusieurs entreprises étrangères du même secteur l’énergie sont également mis en cause dans cette affaire qui a été ajournée pour la 2e fois.

Youcef Yousfi est l’autre personnalité de premier plan à comparaître hier devant le juge. L’ancien ministre de l’Industrie est poursuivi pour corruption, d’abus de fonction et de dilapidation de deniers publics dans une affaire de montage des tracteurs agricoles. Le dossier concerne également les hommes d’affaires, les frères Kherbouche.

M. F.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Fabrication d’ascenseurs en Algérie : les entreprises italiennes spécialisées sollicitées

Les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *