Accueil / National / Cour d’Alger 2 ans de prison ferme requis contre Fodil Boumala

Cour d’Alger 2 ans de prison ferme requis contre Fodil Boumala

Le procès en appel de la deuxième affaire de Fodil Boumala a eu lieu ce lundi 5 avril devant la Cour d’Alger. Le représentant du parquet a requis 2 ans de prison ferme et une amende de 100 000 Da à l’encontre du militant politique, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

En première instance, il avait été condamné le 15 octobre dernier par le tribunal de Dar el Beida à 50 000 Da d’amende pour « incitation à attroupement non armé » et relaxé dans les accusations d’« outrage à corps constitué » et « publications de nature à porter atteinte à l’intérêt national. »

Lors de ce premier procès, le parquet avait aussi requis 2 ans de prison ferme. Boumala avait été arrêté le 14 juin 2020 et placé sous mandat de dépôt. Il a été remis en liberté le 2 juillet.

Fodil Boumala avait été emprisonné dans une première affaire entre juin 2019 et mars 2020. Il était accusé d’outrage à corps constitué et de faits susceptibles de porter atteinte à l’intérêt national. Jugé le 1er mars devant le tribunal de Dar el Beida, il a été relaxé et remis en liberté. La relaxe a été confirmée en appel en décembre dernier.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Ministère de l’Agriculture annonce le déstockage d’importantes quantités de pomme de terre

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a procédé hier au déstockage d’importantes quantités …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *