Accueil / La Une / Hécatombe routière en Algérie : Plus de 1400 morts les cinq premiers mois de 2024

Hécatombe routière en Algérie : Plus de 1400 morts les cinq premiers mois de 2024

Les jeunes ont été à l’origine de pas moins de 4.252 accidents (30%) et les détenteurs d’un permis de conduire de moins de cinq ans ont causé 5.767 accidents (41,92%). Le manque de vigilance, l’excès de vitesse des conducteurs et le non-respect des passages piétons sont parmi les facteurs ayant contribué à ces accidents.

Des chiffres qui donnent froid dans le dos: la délégation nationale à la sécurité routière (DNSR) a enregistré 1.446 morts et 14.852 blessés dans 11.162 accidents de la route survenus entre janvier et mai  2024, a révélé, mardi,  le responsable de la DNSR, Ahmed Naït El Hocine, lors du Forum du quotidien El Moudjahid.  Il a, en outre, fait état d’une augmentation du nombre d’accidents (+7,10%) et du nombre de morts (+2,99%) par rapport à la même période de 2023.

La wilaya d’Oran arrive en tête en termes de nombre d’accidents et de victimes avec 512 accidents et 69 morts, suivie d’Alger avec 496 accidents et 65 décès. Les jeunes ont été à l’origine de pas moins de 4.252 accidents (30%) et les détenteurs d’un permis de conduire de moins de cinq ans ont causé 5.767 accidents (41,92%), selon l’intervenant.

Parmi les facteurs ayant contribué à ces accidents de la route, M. Naït El Hocine a cité “le manque de vigilance, l’excès de vitesse des conducteurs et le non-respect des passages piétons”. Il a, à cet égard, réaffirmé l’importance de la formation et de la participation des auto-écoles aux efforts de l’Etat visant à réduire les accidents de la route et leurs conséquences.

Il y a lieu de rappeler que la DNSR a lancé le 1er juillet  une campagne de prévention contre les accidents de la circulation qui s’étendra jusqu’au 31 août. La Gendarmerie nationale (GN), de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), de la Direction générale de la Protection civile (DGPC), ainsi que de la société NAFTAL et de la société civile sont impliquées dans cette campagne. Cette initiative vise à lutter contre l’augmentation des pertes humaines liées aux accidents de la circulation durant la période estivale. « “Cet événement qui intervient à une période où le trafic routier est plus dense, marqué par une augmentation des pertes humaines à cause des accidents de la circulation, verra l’organisation de plusieurs activités de sensibilisation de proximité, notamment au niveau des stations-services relevant de la société NAFTAL, au profit des conducteurs et des passagers en vue de les informer sur les bonnes pratiques à adopter sur la route», a expliqué la DNSR dans un communiqué.

Le nombre d’accidents de la route enregistrés durant l’été 2023 a atteint 6.506 accidents, causant la mort à 1.085 personnes et des blessures à 9.379 blessés autres, a rappelé la DNSR dans son communiqué.

Pour sa part, la Direction générale de la Protection civile a livré, fin février dernier,  le bilan annuel, en faisant part de 1.893 personnes ayant la mort et 79.771 autres ayant été blessées dans 63.697 accidents de la route. Et pas loin qu’hier, ce corps a annoncé que cinquante et une personnes ont trouvé la mort et 1853 autres ont été blessées dans 1507 accidents de la circulation survenus durant la période du 30 juin au 6 juillet travers le pays. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tindouf avec 5 morts et 6 blessés, dans 3 accidents de la circulation, a précisé la même source.

En 2022, le bilan des accidents avait été très lourd : 22 980 accidents de la route ayant fait 3 409 morts et 30 777 blessés dans 22 980 accidents, avait annoncé, fin février 2023 lors d’une journée parlementaire tenue au siège de l’APN, Nacef Abdelhakim, le délégué national à la sécurité routière. Le président de la commission des transports et des télécommunications à l’APN, Ali Mounsi, avait alors appelé à la tenue d’une conférence nationale sur la sécurité routière pour mettre toutes les parties concernées devant leurs responsabilités. Il avait insisté sur la nécessité de mettre en place une stratégie nationale et d’élaborer une approche globale pour faire face à ce phénomène.

Ali.C

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *