Accueil / Sport / Coup de tonnerre dans le football européen : la FIFA menace douze grands clubs

Coup de tonnerre dans le football européen : la FIFA menace douze grands clubs

C’est une annonce qui fait l’effet d’une bombe dans le milieu du foot. Alors que l’UEFA doit entériner son nouveau format pour la saison 2024-2025, 12 clubs, dont le Real Madrid, le FC Barcelone ou encore Manchester City devraient annoncer la création d’une Superleague européenne. Sans club français ni allemand.

Ces 12 clubs refusent donc cette réforme et entrent en guerre avec l’UEFA. Les 12 clubs sont : Le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético, l’Inter, l’AC Milan, la Juventus, Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Tottenham.

« L’UEFA, l’association du football anglais et la Premier League, la Fédération espagnole et la Liga, la Fédération italienne et la Serie A ont appris que quelques clubs anglais, espagnols et italiens semblaient sur le point d’annoncer la création d’une ligue fermée appelée Superleague. Si cela arrive, nous souhaitons redire que nous, UEFA, Fédérations anglaise, espagnole et italienne, Premier League, Liga, Serie A mais aussi la FIFA et tous les membres de nos associations, resterons unis dans nos efforts pour stopper ce projet cynique, fondé sur l’intérêt personnel de quelques clubs, à un moment où la société a plus besoin de solidarité que jamais« , a réagi l’UEFA dans un communiqué.

Et d’ajouter : « Nous considérerons toutes les mesures à notre disposition, à tous les niveaux, à la fois sur les plans judiciaire et sportif, pour éviter que la Superleague arrive« .

L’UEFA annonce également des menaces plus détaillées ensuite : « Comme annoncé précédemment par la FIFA et les six fédérations, les clubs concernés seront bannis des autres compétitions domestiques, européennes ou mondiales, et les joueurs pourraient se voir interdire de représenter leur équipe nationale. »

La Premier League réagit aussi

Il n’y a pas que l’UEFA qui a déjà réagi à cette énorme annonce. La Premier League également : « La Premier League condamne toute proposition qui attaque le principe d’une compétition ouverte et basée sur le mérite sportif, qui sont le cœur de la pyramide du football domestique et européen. Les fans de tous les clubs d’Angleterre et d’Europe peuvent nourrir le rêve de voir leur équipe atteindre le sommet et jouer contre les meilleurs. Nous pensons que le concept d’une Superleague européenne pourrait détruire ce rêve. Nous allons travailler avec les supporters, la Fédération et les autres parties prenantes, ici et à l’étranger, pour défendre l’intégrité et les perspectives d’avenir du football anglais, dans l’intérêt du jeu. »

L’UEFA remercie les clubs des autres pays

Dans son communiqué, l’UEFA en a aussi profité pour « remercier les clubs des autres pays, notamment les clubs français et allemands, qui ont refusé de signer le projet de Superleague. Nous en appelons aux amoureux du football, aux supporters et aux hommes politiques, pour qu’ils nous rejoignent dans notre combat contre un tel projet, si celui-ci venait à être annoncé. »

L’Association européenne des clubs (ECA) « opposée » à une Superligue fermée

L’Association européenne des clubs (ECA), dont font partie tous les cadors du football européen, a déclaré dimanche être « fortement opposée à un modèle de Superligue fermée. »

« L’ECA, en tant qu’instance représentative de 246 clubs de premier plan à travers l’Europe, réaffirme son engagement visant à travailler au développement du modèle des compétitions de clubs de l’UEFA, avec l’UEFA, pour le cycle débutant en 2024« , a écrit l’ECA dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

Cette prise de position forte de l’ECA est d’autant plus étonnante que ce syndicat, souvent vu comme le porte-voix des plus puissants clubs européens, est en principe présidé par l’Italien Andrea Agnelli, patron de la Juventus Turin, l’une des équipes présentée dans la presse comme partie prenante d’un tel projet de sécession.

« L’ECA renvoie à la position adoptée lors de son comité exécutif du 16 avril, à savoir qu’elle soutient l’engagement de travailler avec l’UEFA à une nouvelle structure du football européen dans son ensemble après 2024« , a ajouté l’association, invitant l’UEFA à poursuivre sur cette voie, comme prévu, lors de son comité exécutif programmé lundi matin.

Face à une possible « Superligue » entre clubs riches, l’UEFA a menacé d’exclure les équipes dissidentes dimanche, tendant l’atmosphère avant cette réunion cruciale lundi pour l’avenir post-2024 de sa Ligue des champions, directement concurrencée par ce projet de tournoi fermé.

Agences

A propos LA NATION

Voir Aussi

Mise à jour du calendrier de la Ligue 1 de football : la JSK se hisse sur le podium

La JS Kabylie, comme au temps du Jumbo-Jet, a remporté une large victoire chez l’USM …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *