Accueil / National / Rentrée scolaire 2022-2023 : le Cnapest déplore des décisions à l’improviste

Rentrée scolaire 2022-2023 : le Cnapest déplore des décisions à l’improviste

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Education (Cnapeste) a affirmé son adhésion à la demande d’amélioration du pouvoir d’achat et d’augmentation des salaires des enseignants afin de d’améliorer leur situation matérielle et morale, lit-on dans un communiqué rendu publique à l’issue de sa réunion de son Conseil national hier.

Le même document a accusé la tutelle de prendre des décisions impromptues et ambiguës concernant la prochaine entrée à l’école.

Par ailleurs, le Cnapeste a appelé, le secteur de l’éducation à ouvrir le système compensatoire pour permettre d’élargir le cercle des bourses et des primes et de doubler leur valeur.

Et la liste des revendications ne se referme pas sans inclure les dossiers du logement, des retraites, le dossier des retraites, le dossier des services sociaux, le dossier de la médecine du travail, la mise à jour d’une subvention de la région et, enfin, le dossier des libertés syndicales.

Les membres du Conseil national ont appelé le ministère de l’Éducation nationale à concrétiser les engagements et promesses contenus dans les procès-verbaux signés entre le Syndicat et le ministère de l’Éducation nationale, insistant sur la nécessité d’accélérer le règlement des situations en suspens dans les wilayas et de payer les rappels financiers accumulés pendant des années.

Quant au projet de loi organique, les membres du conseil national ont souligné la nécessité de fournir une copie du projet initial préparé par le comité technique installé le 25 octobre 2021 au niveau du ministère de l’Éducation nationale.

Le Syndicat a mis en garde contre la compromission des acquis des professeurs, notamment ceux liés à l’esprit du statut particulier, notamment le principe d’égalité dans la promotion aux grades nouvellement créés selon les filières pédagogiques et administratives.

Le Cnapest estime que les décisions relatives à l’entrée scolaire pour l’année scolaire 2022/2023 se caractérisent par l’improvisation en l’absence de participation du partenaire social.

D’autre part, le Conseil national a renouvelé la demande d’ouverture de nouveaux postes financiers pour parrainer les bacheliers, accélérer le concours de recrutement sur la base du certificat, et prendre les mesures nécessaires pour éviter le dilemme de la surpopulation dans les groupes éducatifs.

Ab.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Société de radiodiffusion et de télévision : une station pour soumettre les chaînes privées à la loi algérienne.

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a effectué mercredi une visite de travail et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *